Malaise

Mardi, près de 300 habitants du Mont-Dore se sont réunis au Vallon-Dore pour évoquer leur désarroi face à l’insécurité subie depuis plusieurs mois. L’association Citoyen mondorien demande officiellement aux responsables politiques calédoniens et nationaux de renforcer les effectifs de gendarmerie dans la commune, d’utiliser des systèmes de sécurité privés, d’intervenir sur la route de Saint-Louis pour dégager les obstacles ou encore de traiter les plaintes contre les voleurs de façon efficace. Les riverains ont aussi décidé de développer leur propre système de surveillance qui prévoit des rondes la nuit entre voisins pour marquer leur présence. Cette montée en puissance illustre bien l’exaspération ressentie dans plusieurs communes, si besoin était, après le terrible drame de Port-Ouenghi. Il est en tout cas malheureux d’entendre que certains en arrivent à imaginer à se faire justice eux-mêmes. Qu’est-ce que cela dit de notre société ?

Pour autant, les demandes de renfort ne datent pas d’hier. Les élus ont, semble-t-il, obtenu une réponse positive en début de semaine du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Ils ont évoqué des appuis importants au niveau des forces de l’ordre et sur le plan judiciaire. Espérons que ces paroles seront très prochainement suivies d’actes concrets. La colère prend également des proportions inquiétantes dans le monde économique où la perspective d’une faillite se fait grandissante.
Dans ce contexte, on observe que le ton a sensiblement évolué du coté de nos élus calédoniens. À Paris comme à Nouméa, la responsabilité est immense.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market