L’industrie du tourisme affectée

Par voie de communiqué l’Union des hôtels de Nouvelle-Calédonie a fait part de son inquiétude. Elle a souligné que de nombreux salariés avec des revenus modestes avaient été pénalisés financièrement, que les structures n’avaient pas pu assurer correctement le contact avec les clients.

« Comment peut-on défendre la liberté d’entreprendre en entravant celle des autres ? », interroge l’UHNC.

Après les limitations d’horaires des vols à partir de l’aérodrome de Magenta, elle pointe du doigt une situation asphyxiante qui pourrait avoir des répercussions pendant plusieurs mois d’autant qu’à cette époque de nombreux agents de voyage sont présents pour découvrir les attraits de notre destination.

« à l’heure où la destination Nouvelle-Calédonie enregistre des chiffres de fréquentation touristique en légère hausse, ces entraves à la circulation donnent une image très négative de notre pays et sabordent les efforts entrepris par de nombreux acteurs du tourisme », a-t-elle souligné. L’UHNC demande aux personnes impliquées dans ce conflit de faire face à leurs responsabilités.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market