Les Loyalistes affichent leurs couleurs !

Franc succès pour les Loyalistes qui ont organisé, ce dimanche, leur premier évènement de campagne pour le non à l’indépendance. Un rassemblement populaire sous forme de pique-nique, qui a mélangé toutes les communautés présentes en Nouvelle-Calédonie. Au parc Brunelet, plus de 8 000 personnes ont participé à ce grand rendez-vous au milieu des drapeaux tricolores. Retour en image sur cette journée « bleu, blanc rouge ».

À l’appel des six partis qui forment les Loyalistes, ce rassemblement populaire a réuni plus de 8 000 personnes. Du jamais-vu depuis ces dix dernières années. Un évènement qui marque le début d’une campagne placée sous le signe de l’unité. L’occasion pour des milliers de participants d’entonner, d’une seule voix, la Marseillaise.

Sur le podium, seuls les ambassadeurs, pour la plupart issus de la société civile et choisis par les Loyalistes pour mener la campagne sur le terrain, ont pris la parole. Leur but est notamment de convaincre les abstentionnistes d’aller voter. Les élus sont restés en retrait.

Que cela soit avec des danses ou en musique, toutes les communautés étaient représentées au parc Brunelet, ce dimanche. Le but était de manifester son attachement à la France, dans la bonne humeur et le partage.

Le long des allées menant au podium, de nombreux stands bleu, blanc, rouge étaient installés. Accessoires, tee-shirt, etc., mais aussi des stands plus politiques comme celui en faveur du dégel du corps électoral ou celui dédié aux procurations.

L’avis des représentants politiques Les Loyalistes

« Cette manifestation a vraiment montré que nous pouvons être fiers d’être Calédoniens et fiers d’être Français. Que l’on soit Kanak, Wallisien, Vietnamien, Indonésien, etc., toutes les communautés se retrouvent, ensemble, autour du drapeau français. » Sonia Backes (Républicains calédoniens).

« Le message est passé, celui d’une Calédonie multiculturelle, respectueuse de nos différences, respectueuse de nos spécificités et, justement, c’est en restant Français qu’on arrivera à vivre les uns avec les autres. » Thierry Santa (Rassemblement-Les Républicains).

« L’unité paie toujours, c’est le constat aujourd’hui, l’union fait la force. C’est six partis non indépendantistes qui se sont retrouvés aujourd’hui. » Nicolas Metzdorf (Générations NC).

« Cet évènement démontre qu’il y avait une attente chez les Calédoniens. C’est ce qui nous a fait défaut au premier référendum. La campagne est lancée. » Gil Brial (Mouvement populaire calédonien).

« Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu autant de bleu, blanc, rouge et donc, je trouve que c’est rassurant à quelques mois maintenant du référendum. » Pascal Vittori (Tous Calédoniens).

« Les gens ont besoin d’exprimer leurs convictions, de s’engager en faveur du non à l’indépendance. Et c’est dans la France que nous pourrons tous mieux vivre ensemble. » Stéphane Chipault (Rassemblement national).

Texte et photos : DP

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market