Les frontières fermées jusqu’au 31 décembre

C’est la principale décision prise par le gouvernement ce mercredi 11 août. La prolongation jusqu’au 31 décembre de la suspension des services aériens réguliers internationaux. Yannick Slamet, porte-parole du gouvernement, a également confirmé la tenue d’assises du Covid.

Deux mois de plus

C’était prévu. Les vols internationaux restent limités aux rapatriements jusqu’au 31 décembre, soit après le référendum du 12 décembre. « C’est la décision la plus importante que nous ayons prise ce matin, a indiqué Yannick Slamet, porte-parole du gouvernement lors du point presse, mercredi. On ne touche pas au protocole en place, on est toujours dans une politique Covid-Free. »

Des assises le 28 août

Le bruit courrait ces derniers jours. La tenue d’assises consacrées au Covid. Yannick Slamet l’a confirmé. Elles se tiendront le samedi 28 août. Le gouvernement a également répondu favorablement à la demande du Medef-NC, qui est de mettre en place une celulle covid, mais sans donner de date. « Il faut que toutes les forces de Nouvelle-Calédonie se rassemblent. »

Près de 30 % de vaccinés

28,4 % de la population éligible est aujourd’hui totalement vaccinée, soit 63 681 personnes, et 32 % ont reçu leur première injection. Le nombre de vaccinations par semaine oscille entre 3 500 et 4 000, avec un objectif de départ de 10 000. 70 000 doses sont disponibles en stock. « Elles seront périmées fin septembre, elles doivent donc être utilisées en priorité », a affirmé le porte-parole du gouvernement. La vaccination de proximité se poursuit dans le Grand Nouméa, mais aussi en Brousse et dans les îles. Des opérations sont notamment prévues à Ouvéa et à Koumac (les dates des vaccinodromes sur www.gouv.nc).

Une décision de justice qui passe mal

Un Calédonien en septaine est sorti de son hôtel après quatre jours sans avoir passé le moindre test. En cause ? Une réponse du juge rendue après les délais légaux concernant son recours. Cette décision, qui a fait grand bruit, a fait réagir Yannick Slamet, qui tacle ce genre de comportement. « Il faut faire attention aux décisions vu la situation de crise sanitaire et faire preuve de responsabilité. Une personne libérée sans test et confinée à domicile, cela fait courir un grand risque. Le gouvernement n’a pas de recours. Seul le haut-commissaire pour aller en cassation. Je ne trouve pas normal qu’un citoyen attaque un système qui protège le pays. »

L’appel aux soignants volontaires pour la Polynésie entendu

La Polynésie française, en proie à une flambée des cas de Covid-19, a demandé l’assistance des autorités calédoniennes pour l’envoi de renforts. L’appel à volontaires lancé par le gouvernement a été entendu. Une vingtaine de candidatures ont été reçues selon Yannick Slamet, qui a précisé : « étant donné le manque de personnel médical dans les hôpitaux calédoniens, ceux-là ne partiront pas ». Si aucune date de départ n’a encore été fixée, la mission est censée durer un mois. Les personnes intéressées pour partir peuvent adresser un mail à drhfpnc.recrutement@gouv.nc.

V.G/ A.C-P.

©V.G.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market