Le XCaledonia 2020 se dévoile

Un temps menacée à cause de la crise sanitaire, le XCaledonia aura bien lieu cette année. Au menu, cinq jours de compétition avec du cross- country et des contre-la-montre entre Tina et Bourail du 11 au 13 juillet.

Une édition plus nerveuse

Initialement prévue en juin, la quatrième édition de ce minitour de Nouvelle-Calédonie à VTT se déroulera finalement du 11 au 13 juillet. « Finalement, comme aucune course n’a été annulée cette année, il ne restait plus beaucoup de grands week-ends pour organiser la compétition, explique Tommy Vanoudendycke, président du Comité régional cycliste. Donc, le XCaledonia 2020 aura lieu sur trois jours seulement. » Mais attention, l’édition ne sera pas plus courte pour autant puisque cinq manches sont proposées. Deux, le samedi, aux Boucles de Tina, une course type hybride enduro/cross- country, le dimanche matin, à la Ouenghi, un cross-country, le dimanche soir, à Nessadiou et enfin une course plus longue distance, le lundi matin, au parc des Grandes Fougères, à Farino. « C’est l’enchaînement qui va être difficile à gérer, analyse Rayann Lacheny, vainqueur de la précédente édition, malgré ses 18 ans seulement. Il faut s’attendre à des gros écarts au classement général. »

La nuit s’invite 

La philosophie du XCaledonia ne change pas avec cinq étapes et la possibilité de participer à tout ou partie de la compétition. Mais la nouveauté sera l’apparition de la nuit. En effet, alors que le premier contre- la-montre se déroulera le matin, à Tina, le deuxième se fera au même endroit, mais de nuit. Même chose pour la quatrième manche à Bourail qui commencera à la nuit tombée. « C’est le timing qui nous impose de rouler le soir, explique Baptiste Bon, vice- président, en charge de la commission VTT. Avec une course le matin, il fallait du temps de repos avant d’attaquer la deuxième épreuve de la journée. Mais du coup, cela ajoute quelque chose puisque, bien entendu, la course se gère différemment une fois la nuit tombée. »

Technique mais accessible 

C’est un équilibre à trouver. « L’objectif est d’offrir du challenge aux meilleurs, mais aussi de rassembler le plus de monde possible », pose Tommy Vanoudendycke. Abstraction faite du rythme soutenu dans l’enchaînement de cinq courses en trois jours, les épreuves seront ainsi un peu moins difficiles que l’an dernier, notamment le dernier jour, à Farino. De plus de 50 km en 2019, le parcours a cette fois été ramené à 30 km. « La logique est aussi de ne pas forcer sur les organismes après une période de repos imposée par le confinement. » Malgré tout, il ne s’agira pas pour autant d’une balade de santé et le défi sera présent. À la Ouenghi, par exemple, avec un mélange de cross-country et d’enduro. « Cela veut dire que les descentes seront plus techniques que sur un cross-country classique », prévient Baptiste Bon.

Lacheny et Favier favoris

L’an dernier, près d’une cinquantaine de coureurs avaient répondu présent et les organisateurs espèrent un chiffre identique. Chez les dames, difficile de trouver une adversaire pour Caroline Favier, qui sera grande favorite à sa succession. Chez les messieurs, Rayann Lacheny semble également le mieux armé, mais il faudra qu’il se méfie de quelques bons clients, comme David Schavits, David Esposito ou encore Guillaume Jobard. En tout, sept catégories sont prévues (cadets, juniors, seniors, masters 1, 2 et 3 et dames), mais une différence sera faite seulement dans les classements d’étape. Au général, les vainqueurs seront la meilleure femme et le meilleur homme, sans distinction de catégories d’âge.

Informations et inscriptions sur inlive.nc


Le programme

SAMEDI (Nouméa)

Etape 1 : Boucles de Tina (CLM, 4,2 km)

Etape 2 : Boucles de Tina (CLM, 4,2 km)

DIMANCHE (Boulouparis et Bourail)

Etape 3 : La Ouenghi
(cross-enduro de 9 km au total)

Etape 4 : Nessadiou

(XC olympique de 20 km)

LUNDI (Farino)

Etape 5 : parc des Grandes Fougères (XC de 30 km)

A.B. ©XCal

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market