Le prix de la viande s’envole

Le Gouvernement vient de revoir les tarifs de vente de l’OCEF sur les viandes importées dont le prix devrait augmenter au premier février prochain, informe l’interprofession viandes de Nouvelle-Calédonie par communiqué de presse. Cette augmentation sera, en moyenne pondérée de « 13 % pour les viandes ovines (agneau), 6 % sur les viandes bovines (bœuf et veau) et 22 % sur les viandes porcines ». Par ailleurs, l’interprofession précise que « les produits carnés de grande consommation vont être plus fortement impactés (que) les produits nobles ». Autrement dit, l’augmentation du ragout ou du steak haché sera supérieure à celle du filet de boeuf.

Cette décision fait suite à l’augmentation des marchés des produits carnés au niveau mondial, consécutive à la crise provoquée par la fièvre porcine africaine. La Chine étant le premier producteur et consommateur mondial de viande porcine, leur demande d’importation sur les autres catégories de produit carné a explosé, provoquant une flambée des prix sur l’ensemble de la filière.

L’interprofession précise que « les acteurs de la filière viande subissent de plein fouet les conséquences économiques de cette crise mondiale sans précédent », tout comme le consommateur qui devrait, une fois de plus, voir son pouvoir d’achat diminuer. A l’heure actuelle, les cheptels calédoniens restent préservés de la fièvre porcine dont il n’existe aucun traitement, ni vaccin.

V.G.

 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market