Le budget supplémentaire finalement adopté

Après l’avoir reporté à plusieurs reprises lors de la réunion hebdomadaire de collégialité, faute de consensus, le projet de budget supplémentaire 2019 a finalement été adopté par les membres du gouvernement. Yoann Lecourieux, en charge du secteur, a souligné la difficulté de construire ce budget supplémentaire en raison d’une révision à la baisse des recettes de TGC de près de 7,8 milliards de francs par rapport aux prévisions. Un décalage qui s’explique notamment, selon le gouvernement, par la sous-évaluation de certaines niches fiscales (ces dernières représentent un manque à gagner fiscal annuel de plusieurs milliards de francs) et la faiblesse de l’activité économique. Les trois budgets de la Nouvelle-Calédonie sont touchés par cette baisse importante. Le budget de reversement qui bénéficie aux établissements publics subit une correction de 1,5 milliard de francs. Le budget de répartition, qui permet de répartir les crédits entre les provinces, les communes et le gouvernement, subit une coupe de 6,3 milliards de francs. Les dotations des provinces perdent 2,2 milliards de francs, celles des mairies 579 millions de francs et 1,2 milliard pour celles du gouvernement. Le gouvernement voit son budget propre encore un peu plus touché en raison d’une réduction d’un emprunt de l’ordre d’un milliard de francs pour éviter de dépasser les ratios prudentiels des prêteurs et 350 millions de francs en raison d’une vente de terrains non effectuée. Au total, le budget supplémentaire corrige à la baisse le budget primitif de 9,45 milliards de francs.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market