La Calédonie cherche le home run

Neuf ans après les Jeux du Pacifique à Nouméa, en 2011, le base-ball a décidé de revoir sa copie pour attirer plus de pratiquants en vue des prochains Mini-Jeux. Et cela passe par une nouvelle discipline : le five.

Le souvenir est encore amer pour Christophe Jahja, coach adjoint de la sélection et joueur à l’époque. Cette défaite face aux îles Mariannes du Nord, lors du match pour accéder à la demi-finale des Jeux du Pacifique, à Nouméa, en 2011. « On les avait pourtant battus sans problème en poule », se rappelle l’ancien joueur. Hasard du sport, c’est justement à Saipan que vont se dérouler les Mini-Jeux (lire par ailleurs) et ce sera l’occasion d’y retrouver le base- ball, alors qu’on n’avait pas revu la discipline depuis NC2011.

Forcément, la ligue s’est mise en ordre de marche vers cet horizon et le chantier s’annonce ambitieux. « En tout, il y a 120 licenciés en Nouvelle-Calédonie, explique Sylvian Raffard-Artigue, président de la Ligue calédonienne de base-ball. On compte quatre clubs actifs et une sélection avec seulement 15 membres pour le moment. » Une discipline qui reste donc relativement confidentielle. Mais cet hiver aura été l’occasion de lancer une nouvelle discipline avec le base-ball 5, à prononcer « five ».

Inspiration cubaine

Une pratique bien plus simple que le classique et qui offre ainsi une belle porte d’entrée dans cet univers. « Il s’agit de la version street du base-ball, explique Christophe Jahja. C’est à Cuba que le principe est né. Il s’agissait alors de jouer avec moins de contraintes. » Cette version allégée (lire plus bas) a fait son apparition officielle, début août, avec le lancement du championnat de Nouvelle-Calédonie. L’Olympique, l’AS Magenta et deux formations de l’université : au total, quatre équipes s’affronteront jusqu’en novembre avant des play-off.

En plus de désigner le premier vainqueur territorial, ce championnat sera aussi l’occasion de préparer une première échéance internationale. « L’an prochain, l’Australie accueille la première édition des Oceania de base-ball 5, explique Christophe Jahja. Et nous y serons, avec l’intention de ramener l’or. Il faut comprendre que c’est une discipline nouvelle pour tout le monde, malgré tout assez différente du base-ball classique. Donc il y a un coup à jouer.»

Cap sur les Mariannes

Et le classique dans tout ça ? « Le but, c’est de retrouver les joueurs de five dans les clubs de classique ensuite, pose Sylvian Raffard Artigue. On a déjà des joueurs qui sont venus participer à des entraînements de classique après avoir joué lors de la première journée du championnat de five. » L’objectif étant d’étoffer une sélection encore un peu maigre. « On aimerait passer de 15 joueurs à 25 ou 30, commente Christophe Jahja. Cela permettrait ensuite de tirer le niveau vers le haut. »

Et pour encadrer ce petit monde, la ligue n’a pas hésité à faire appel à une coach étrangère, Lisa Kirby-Norrie. Professionnelle australienne, c’est elle qui mènera la sélection aux Mini-Jeux, épaulée de Christophe Jahja. Histoire de corriger l’affront de 2011.


C’est quoi le five ?

Plus de batte, ni de lanceur. Le joueur engage en frappant à la main dans un terrain réduit de 100 mètres de côté à moins de 20 mètres. Voilà les différences fondamentales entre base-ball classique et base-ball 5. Les autres règles restent identiques avec toujours l’objectif pour l’équipe qui engage de prendre des bases après le lancer, lors de matchs bien plus courts. Une vingtaine de minutes seulement contre plusieurs heures pour le classique. Autre différence, la mixité. Chaque équipe est composée de huit joueurs, quatre garçons et autant de filles. Cinq joueurs sont sur le terrain, dont deux filles obligatoirement. Il y a trois remplaçants.


Des Mini-Jeux en 2022 ?

Le flottement continue quant au choix de la date des prochains Mini-Jeux, qui doivent se dérouler aux îles Mariannes du Nord. Si l’événement a d’abord été prévu en septembre 2021, le report des JO de Tokyo d’un an a obligé les organisateurs à revoir leurs plans. Un premier report a été annoncé pour juin 2021, avant que le Conseil des Jeux ne demande un renvoi à décembre pour prendre le temps. Le comité d’organisation a finalement préféré choisir de décaler encore l’événement et propose juin 2022, soit un an seulement avant les Jeux du Pacifique des Salomon.

A.B. ©LCBS

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market