Don du sang gourmand

On peut être gourmand et solidaire. 40 personnes ont participé lundi dernier au premier don du sang gastronomique organisé par l’association la Table ronde française. Au menu pour les donneurs, un burger de la mer concocté par le chef Fabrice Louyot de la Table des gourmets.

Un bon repas en échange d’un peu de sang : l’idée nous vient de France, où la Table ronde française (TRF) organise des collectes de sang gourmandes dans les grandes villes métropolitaines. Président de la « TRF 275 », son antenne calédonienne, Médéric Weickert, rêvait d’importer ce concept « depuis six ans ».  L’événement a tout de suite séduit le centre de don du sang de Nouméa, ainsi que les disciples d’Escoffier, dont le restaurateur Fabrice Louyot est le chef de file. Les amateurs de bonne chère ne s’y sont pas trompés. « 72 heures après le lancement de l’événement sur Facebook, le planning était déjà presque complet », se félicite Médéric Weickert. Et 60 % des participants n’avaient jamais donné leur sang en Calédonie. « Or, on cherche justement à recruter de nouveaux donneurs », souligne Jennifer Body, cadre de santé au service de transfusion sanguine du CHT.

Le besoin en sang est permanent en Calédonie. Des besoins qui vont d’ailleurs augmenter dans les années à venir avec l’ouverture prochaine du Médipôle. « Il y aura notamment un service de cancérologie, une spécialité où  la demande en produits sanguins est très forte », poursuit Jennifer Body.

Quinze

« disciples »
aux fourneaux
 

Les nouveaux donneurs sont automatiquement intégrés au fichier du centre de don du sang. Tous les trois mois – le délai nécessaire entre deux dons – ils recevront désormais un SMS leur rappelant qu’ils peuvent à nouveau participer à une collecte. Si les équipes du CHT se déplacent souvent en entreprises, dans les lycées ou à l’université pour aller à la rencontre de nouveaux donneurs, c’est la première fois qu’elles participent à une opération « festive ». Une opération appelée à être renouvelée, avec la mobilisation des donneurs mais aussi des professionnels de l’alimentation qui ont tout de suite joué le jeu en plaçant également la journée sous le signe du « bien manger ». Fruits et légumes ont été fournis par les agriculteurs du Repair, Réseau professionnel pour une agriculture innovante et responsable, le pain par la boulangerie Saint-Honoré. Les chocolats Morand, Passion macaron et les établissements Rabot ont également contribué à la journée.

Pour rassasier les donneurs délestés de 350 ml de sang, 15 membres des disciples d’Escoffier ont investi la Table des gourmets pour offrir un burger de la mer, « un clin d’œil à la malbouffe, sourit Fabrice Louyot, le maître des lieux. On a voulu, et c’était aussi le souhait de la TRF profiter de l’occasion pour valoriser une alimentation saine. » Marlin, aneth, roquette, radis, oignon frit, le tout pris en sandwich dans deux tranches de baguette fraîche tout juste toastées : le fast-food n’a jamais été aussi loin. Que les gourmets qui ont raté l’événement se rassurent, la TRF entend renouveler l’opération chaque année. En attendant, ils peuvent toujours se rendre au centre de don du sang, qui, lui, est ouvert toute l’année. 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market