Concevoir la relation autrement

La CNV, communication NonViolente, arrive. Un cursus de formation et une conférence sur ce processus sont annoncés. L’occasion d’en savoir un peu plus sur une méthode qui vise à créer des relations fondées sur l’empathie et qui s’adresse à tous les publics.

L’ association Communication Pacifique propose depuis 2003 des ateliers de communication bienveillante dans la relation adulte-enfant en utilisant l’approche Faber et Mazlish. Il a quelques mois et devant le succès rencontré, son bureau a souhaité se diversifier en proposant un processus de communication sensiblement similaire, mais cette fois destiné aux adultes. Comme l’explique Betty Brunet, la présidente de l’association Communication Pacifique : « Il s’agit d’une communication aussi bien destinée au travail, à l’école, en famille, en négociation commerciale, mais encore dans le champ médical, politique, et social. »

La communication comme outil

La communication NonViolente est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres. « Il s’agit d’un outil principalement verbal qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la communication NonViolente permet également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds », précise la présidente. La CNV n’est donc pas une thérapie, mais elle peut avoir des retombées thérapeutiques intéressantes.

Des bénéfices évidents

« La CNV est bénéfique à quiconque désire communiquer avec plus d’authenticité et d’efficacité, c’est-à-dire à peu près tout le monde », précise Sophie, la trésorière de l’association. Deux types de personne sont susceptibles de bénéficier de la communication NonViolente, tout particulièrement celles qui, quand elles se sentent contrariées, ont tendance à se laisser dépasser par leurs émotions (culpabilité, colère, jugement, honte) et les personnes qui peuvent être régulièrement confrontées à des interlocuteurs agressifs, comme les policiers, les fonctionnaires, les soignants ou même les enseignants.

L’association Communication Pacifique lance donc un premier cursus de formation de 10 jours à partir du mois d’octobre pour mieux découvrir ou approfondir la CNV. Une conférence sur le sujet sera également proposée au public ce jeudi 8 octobre au cinéma Le Rex à partir de 18h30. Ces deux rendez-vous seront animés par Farrah Baut Carlier (voir encadré), une formatrice de renom.   

Renseignements : 800 301

C.S

 

———————————–

Les quatre étapes du processus de la CNV

1. L’observation : j’observe les faits tels qu’ils sont sans porter de jugement et je les décris à l’autre aussi objectivement que possible.

2. Le ressenti : je prends le temps de ressentir les sentiments, les attitudes suscitées par cette situation et je les exprime à mon interlocuteur. J’exprime avec clarté ce qui se passe en moi sans reproche, ni jugement. Je reçois avec empathie ce qui se passe en l’autre sans entendre ni reproche, ni critique.

3. Le besoin : j’écoute le besoin lié à mon ressenti et je le formule à l’autre afin qu’il sache ce qui se passe pour moi. J’accueille le besoin de l’autre lié à son ressenti.

4. La demande : je demande clairement ce qui pourrait contribuer à mon bien-être et je reçois avec empathie ce qui pourrait contribuer au bien-être de l’autre.  

———————————–

Historique

Les concepts et les techniques de la communication NonViolente ont été mis au point au milieu des années 60 par Marshall Rosenberg, docteur en psychologie clinique. Dans un contexte de conflits raciaux et socioéconomiques, Marshall Rosenberg a commencé à appliquer sa méthode auprès de diverses communautés américaines qui travaillaient à rétablir l’harmonie dans des écoles et diverses institutions publiques. En 1984, les succès obtenus avec son approche l’amènent à créer le Centre pour la communication NonViolente. En 1999, il publie  Les mots sont des fenêtres, un ouvrage qui présente sa méthode de façon très pratique et concrète. On compte aujourd’hui environ 500 formateurs certifiés et des milliers de praticiens de communication NonViolente à travers le monde. Ils interviennent auprès d’individus désireux d’améliorer leur relation avec eux-mêmes et avec les autres. Ils contribuent aussi à la résolution de conflits dans diverses organisations : écoles, entreprises, milieu de la santé, administrations publiques, prisons, etc.

——————————–

14-SANTE-baut-carlier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Farrah Baut-Carlier

Formatrice certifiée du Centre mondial pour la communication NonViolente, elle s’est formée en Belgique, en Suisse et en France. Elle organise des formations dans le monde de l’entreprise et de l’enseignement et accompagne les personnes en phase de questionnement et de mutation (carrière, famille, burnout, intégration, motivation, …)

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market