Alain Moizan : « Je ne savais pas à quoi m’attendre »

L’année ne pouvait pas mieux commencer pour le coach de l’AS Magenta. Qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions d’Océanie, les Nouméens peuvent attaquer sereinement le championnat ce week-end. Entretient avec le coach, Alain Moizan. 

DNC : Comment jugez-vous ce début de Ligue des champions ?

Alain Moizan : Cela s’est bien passé dans la mesure où l’objectif était d’abord de se qualifier et, ensuite, de terminer premiers. Comme les leaders de chaque poule joueront leur quart de finale à domicile, cela nous permet de rester sur place et c’est un plus.

Quel était l’état d’esprit avant la compétition ?

C’est la première fois que l’on se prépare aussi mal, donc je ne savais pas à quoi m’attendre. La petite équipe des îles Cook a déclaré forfait, dommage pour elle, mais aussi pour nous, car on aurait pu avoir un match de plus dans les jambes avant d’affronter des adversaires d’un calibre supérieur. Et puis ce match contre Tiaré, ça a été du n’importe quoi. Je n’ai pas reconnu mon équipe, on aurait dit du foot loisir. Cela a été une des rares fois où j’étais en colère contre mes joueurs. Mais ils ont bien rectifié le tir lors du deuxième match contre les Solomon Warriors.

Comment expliquez-vous ces débuts compliqués ?

Même si les premiers matchs ont eu lieu en mars, la compétition a commencé pour nous le 13 janvier. C’était la date de la reprise. Et cette période a été compliquée. Certains joueurs étaient en vacances dans les îles, donc absents. La reprise était mitigée, d’autant plus que nous n’avions pas vraiment de terrain pour jouer. Le stade du PLGC, que nous utilisons habituellement, était fermé parce qu’il n’y avait pas de gardien pour assurer les contrôles. J’étais très en colère, car la mairie ne nous a pas permis de jouer dans un de leurs stades.

Le fait de jouer le championnat sur le rythme international pourrait-il arranger les choses ?

Cela dépend, car il y a des bruits qui disent que la Ligue des champions pourrait se jouer à une autre date. Mais si la O’ League reste à la même époque, oui, c’est un plus puisqu’on arrivera à la moitié du championnat avec du rythme. Comme les autres équipes océaniennes. Après, la problématique des terrains restera puisqu’ils sont fermés pendant les vacances d’été. La fédération a expliqué avoir un accord avec le gouvernement pour Numa-Daly pour les matchs, mais quid des entraînements ? Il reste encore des choses à régler.

La Confédération océanienne a décidé de repousser les quarts de finale d’avril à mai, à cause du risque de coronavirus. Est-ce que cette décision change quelque chose pour vous ?

Non. On devait avoir deux matchs de championnat avant les quarts et cela devait nous permettre d’avoir plus de rythme. Là, c’est encore mieux puisqu’on aura plus de temps. Cette décision n’est finalement pas surprenante puisque c’est ce qui se passe partout dans le monde avec des vagues de reports, d’annulations et de matchs à huis clos. On fait partie du monde, donc on ne peut pas y échapper.

Comment avez-vous réagi à l’élimination de Hienghène, avant les quarts ?

On aurait aimé les rencontrer en finale, mais c’est comme ça, la Ligue des champions est une compétition compliquée où la moindre erreur peut coûter cher. C’est dommage pour eux. On a l’impression que cette élimination était trop rapide. Désormais, on a une responsabilité vis- à-vis du football calédonien, d’aller le plus loin possible.


Pas de matchs océaniens avant mai

La décision a été prise ce lundi et validée par les présidents des fédérations océaniennes. L’OFC (Confédération océanienne de football) a choisi la prudence en reportant toutes les compétitions qui devaient avoir lieu en mars et en avril. Les quarts de finale de la O’ League sont donc reportés, mais également la Coupe des Nations et les qualifications pour la Coupe du monde féminine U17.


Les quarts-de-finaliste de la O’ League

Premiers de groupe : Magenta, Eastern Suburbs (NZ), Auckland City (NZ) et Malampa Revivors (VAN).
Deuxièmes de groupe : Solomon Warriors (SOL), ABM Galaxy (VAN), AS Vénus (TAH) et Henderson Eels (SOL).

1re journée de Super Ligue (14 mars)

Au stade Numa-Daly (Nouméa)

14 h : Magenta – Kunié

17 h : Tiga – Mont-Dore

Au stade Yoshida (Koné)

14 h : Baco – Wetr

À Hienghène

14 h : Hienghène – Horizon Patho

Au stade de Hnassé (Lifou)

10h30 : Ne Drehu – Lössi

A.B.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market