AEC : le numérique, une priorité

Lors des discours d’ouverture du deuxième Salon Diginova, les élus de l’Avenir en confiance ont indiqué que la transition numérique était un axe prioritaire. Grâce au numérique, la nouvelle mandature souhaite améliorer le quotidien des administrés, faire face au défi environnemental, accompagner la relance et la diversification économique.

Sonia Backes, présidente de la province Sud, et Christopher Gyges, membre du gouvernement en charge de l’économie, ont participé jeudi dernier aux discours d’ouverture de Diginova 2019. Ce rendez-vous du digital et de l’innovation, qui a réuni des centaines de participants, a permis de confirmer les engagements inscrits dans le projet de l’Avenir en confiance.

Relance économique

Le numérique est une des sources de la relance économique, comme l’a précisé Christopher Gyges. Pour l’élu, le numérique est « un vrai secteur de diversification et de relance, un secteur qui créer de nouveaux emplois. » Christopher Gyges rajoutant vouloir « proposer dans la loi de relance, la mise en place de zones franches qui pourraient être dédiées au numérique. »

Simplification des démarches

Même son de cloche de la part de Sonia Backes, qui trouve dans la transformation digitale « un des vecteurs de développement des territoires ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette transformation apparaît comme l’une des mesures prioritaires du nouvel exécutif provincial.

Pour la présidente de l’institution, il s’agit aujourd’hui « d’améliorer le cadre de vie des citoyens et une institution telle que la province Sud ne doit pas déroger à cette règle ». Pour cela, le nouvel exécutif de la province Sud a décidé d’accompagner la transition digitale en mettant les moyens nécessaires pour simplifier les démarches administratives grâce à la dématérialisation (bornes d’information, ordinateurs à disposition des citoyens à la province pour rendre plus efficientes les démarches administratives, services en ligne, etc.), répondant ainsi aux contraintes environnementales.

« Notre objectif à la province Sud est zéro papier dans cinq ans !, a lancé la présidente. Un objectif qui replacera l’humain au cœur du système en offrant un meilleur service et qui s’accompagnera d’une transformation et une évolution des métiers. » Tout en insistant sur le fait que la « dématérialisation, cela ne veut pas dire remplacer l’humain par une machine, au contraire. Ça va dans le sens d’une véritable adaptation. Le métier d’hier se transforme et se modernise pour devenir numérique (…) Les formations d’aujourd’hui seront les métiers de demain. Ce qu’apprennent nos jeunes aujourd’hui seront les emplois du futur », concluait Sonia Backes.

D.P.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market