DNC.NC

Hienghène attend son sacre

Alors qu’il lui reste un match à jouer, Hienghène a conforté le week-end dernier sa place de leader incontesté. Avec huit points d’avance sur son poursuivant à une journée de la fin, Hienghène est sûr de l’emporter, même s’il faut encore attendre le verdict des points de pénalités pour confirmer la domination des nordistes.

Lors de la 21e et avant dernière journée du championnat, le week-end dernier, Hienghène a démontré qui était le chef cette année. Les nordistes ont dominé l’AGJP 3-0 et se rapprochent du titre de champion de Nouvelle-Calédonie, le premier de leur histoire. Les hommes de Félix Tagawa ont enregistré, samedi dernier, leur 17e victoire en Super Ligue, eux qui n’attendent plus que le verdict des points de pénalités pour être définitivement assurés de devenir champions 2017, règlement oblige. Un titre que le club fêtera dignement et sûrement avec beaucoup de « hourras » lors de la dernière journée, le week-end prochain, face à Patho. Un titre que la formation de Hienghène aura mérité sur le terrain, offrant une excellente saison et dominant Magenta, son grand rival, qui a eu une fin de saison plus difficile.

Magenta dans l’incertitude

Pour l’équipe d’Alain Moizan, les points de pénalités seront encore plus déterminants. Les jaunes doivent absolument conserver leur deuxième place du tableau, car elle est, rappelons-le, qualificative à la Champions League 2019. On serre donc les dents du côté de Magenta qui est à égalité de points avec Tiga et a heureusement battu Bélep 2-1, samedi dernier. Reste que les jaunes ne devront absolument pas se rater face à la lanterne rouge, Baco, ce samedi. « Quant à Tiga, elle peut envisager de croire en une qualification pour la Ligue des champions océanienne, si Magenta chute et que dans le même temps les hommes de Thierry Sardo s’en sortent mieux face à Ne Drehu », précise-t-on du côté de la fédération. Une fin de championnat en tout cas qui promet pour les deux équipes !

Tout reste à faire pour le maintien

Si pour le haut du tableau la situation semble bien se dessiner, du moins pour le champion, Mont-Dore, Poindimié et l’AGJP devront tenir jusqu’à la dernière seconde de leur dernière rencontre, jusqu’au bout du championnat pour leur maintien en élite. Si Baco est déjà condamné, les trois équipes du bas du classement sont dans un mouchoir de poche, en 7 points. Mais Bélep peut encore s’en tirer, car l’équipe compte un match en retard, une rencontre prévue ce samedi contre Patho.

En résumé, la saison 2017 avec le maintien en bas pour les derniers du tableau ou l’accession à la Champions League en haut se jouera en une rencontre. Tout sera plié au plus tard le 18 novembre. Une belle fin de championnat !


Lössi en Métropole

Les Calédoniens qui ont remporté la 63e Coupe de Nouvelle-Calédonie fin octobre, place qualificative pour la Coupe de France, ont pris l’avion cette semaine pour rejoindre l’Hexagone. Ils vont jouer samedi contre Sannois-Saint Gratien leur 7e Tour de la Coupe de France, au stade Michel-Hidalgo, en région parisienne. Lössi qui n’a jamais passé ce 7e tour, malgré deux qualifications (2008-2013), affrontera pour la première fois cette équipe de National 1 qui a déjà atteint par le passé les 16e de finale de la Coupe de France et part favorite de la rencontre.

C.Sch/fedcal

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market