Grand meeting de L’avenir en confiance « Il est important de se retrouver »

Les représentants de la liste loyaliste appellent tous les Calédoniens à se retrouver pour un grand meeting, ce samedi à partir de 8 h, à l’hippodrome Henry-Milliard de Nouméa. Les précisions de Christopher Gygès, directeur de campagne de L’avenir en confiance.

DNC : Pourquoi débuter votre campagne pour les provinciales par un grand meeting ?

Christophe Gygès : Nous avons annoncé le 20 février que nous nous regroupions, les vrais loyalistes, dans la liste L’avenir en confiance. Aujourd’hui, il est donc important pour nous de regrouper tous les partisans du maintien de la Calédonie dans la France et d’un projet de société pour la Nouvelle-Calédonie, un projet porteur d’espoir qui a la véritable ambition de retrouver des libertés que nous avons perdues ces quatre dernières années.

Pour concrétiser cela, nous allons donc, ce samedi 2 mars, organiser ce grand meeting bleu-blanc- rouge. Ce sera le lancement o ciel de L’avenir en confiance, un moment partagé avec tous les gens qui souhaitent nous accompagner.

Peut-on dire que c’est le premier acte d’une nouvelle page politique ?

Totalement, c’est une nouvelle page politique, cohérente, équilibrée et lisible qui s’ouvre à la fois sur le projet de société que l’on souhaite porter. Mais c’est aussi une nouvelle page qui a la ferme volonté de tourner celle qui a été écrite par les nationalistes ces dernières années avec les conséquences que l’on subit au quotidien.

C’est une nouvelle page politique institutionnelle pour dire haut et fort que les loyalistes sont majoritaires en Nouvelle-Calédonie et que le futur doit s’inscrire dans la France. Et enfin, elle va permettre de refonder un lien social entre les citoyens et leurs représentants et mettra en avant un renouvellement des générations comme on pourra le voir avec cette liste.

Ce grand meeting est-il réservé uniquement aux sympathisants loyalistes ?

Non, cet évènement s’adresse à tous les Calédoniens qui s’inscrivent dans une démarche du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, mais aussi à ceux qui souhaitent que la situation économique, sociale et sécuritaire change. Tous ceux qui attendent un nouveau départ, tous ceux qui veulent avoir confiance en l’avenir.

Toutes les personnes seront les bienvenues, sympathisants comme curieux, tous ceux qui veulent s’informer sur ce que nous allons proposer. Tous ceux enfin qui souhaitent l’union que nous avons lancée le 20 février dernier, une union de la famille loyaliste, le résultat d’une attente populaire forte, il est important de se retrouver comme cela avait été fait en 1977 par nos aînés.

Allez-vous présenter votre programme ?

Nous ne voulons pas faire trop long. Le grand meeting ouvrira ses portes à 8 heures sur le site de l’hippodrome Henry-Milliard de Nouméa. Le public sera accueilli par un petit-déjeuner. Les discours débuteront vers 9 heures, ils se succéderont jusqu’à 11 heures. Sept représentants politiques vont parler, chacun avec ses sensibilités, son histoire, mais avec le même objectif : construire un avenir en confiance pour la Nouvelle- Calédonie.

Concernant notre programme, il sera dévoilé au fur et à mesure de la campagne, mais les grandes lignes directrices de notre projet de société et de notre projet institutionnel seront présentées samedi.

Il s’agira du premier rendez-vous grand public de votre campagne pour les provinciales. Quelle invitation lancez-vous aux Calédoniens ?

Au-delà de tous ceux qui veulent un nouvel avenir pour la Calédonie, une nouvelle démarche institutionnelle et de tous ceux qui veulent le maintien de la Calédonie dans la France, nous invitons tous ceux qui veulent un projet de société concret et réaliste, un projet qui prône des libertés de circuler, des libertés de choix et des libertés d’entreprendre. Il faut que les Calédoniens retrouvent la confiance pour offrir de nouveau des perspectives de progression sociale.

Nous invitons enfin tous ceux qui veulent voir une majorité de loyalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie aux prochaines élections et non pas une majorité indépendantiste et nationaliste avec les conséquences que l’on connaît. Où que vous soyez, venez ce samedi à l’hippodrome de Nouméa. Pour lancer réellement l’aventure, nous avons désormais besoin de vous !


Déjà sur le terrain !

À peine la liste constituée, des représentants de L’avenir en con ance ont entamé des réunions de proximité, jeudi soir à Bourail, puis vendredi à La Foa. Pour les représentants de la nouvelle liste : « Ces femmes et hommes de Brousse sont soulagés et heureux que cette union, qui défend le maintien de la Calédonie dans la France, voie en n le jour. »

C.S

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market