Campagne d’inscription sur les listes électorales : Après le référendum, les provinciales…

L’État poursuit ses efforts de communication en faveur de l’inscription des Calédoniens sur les listes électorales. Le dispositif mis en place pour le référendum est prolongé pour les provinciales de 2019. Les Calédoniens ont jusqu’au 31 décembre pour faire leurs démarches. 

Les partis politiques ne sont pas les seuls à se projeter sur les élections provinciales. Satisfait du résultat de sa précédente campagne de communication mise en œuvre dans le cadre du référendum, le haut- commissariat va poursuivre sur sa lancée pour cette prochaine échéance, particulière elle aussi en matière de corps électoral. « La campagne du référendum a eu un fort impact grâce aux moyens déployés sur différents supports et il nous paraissait opportun de continuer l’exercice » a précisé Laurent Cabrera, secrétaire général. L’effort de communication est d’autant plus important que « pour le référendum beaucoup de personnes ont réalisé sur le tard qu’elles n’étaient pas inscrites sur les listes ».

Les outils recyclés

L’idée est donc d’accompagner une nouvelle fois les Calédoniens dans leurs démarches pour être sûr que la liste soit la plus exhaustive possible. Pour plus d’efficience, le haut-commissariat a choisi de reprendre les outils et les éléments graphiques désormais bien identifiés par les Calédoniens. Le site internet des élections sera prochainement restructuré (www.elections-nc.fr) et la page Facebook Referendum NC 2018 a été réactivée sous un nouveau nom « Elections NC ». Il y aura également des spots radio et télé. Globalement les messages diffusés par le haut- commissariat resteront des messages civiques et pédagogiques portant soit sur l’importance du vote, ses enjeux, soit sur les aspects pratiques, concernant les inscriptions, les procurations etc. Comme pour le référendum, un questionnaire permettra aux électeurs de savoir s’ils remplissent ou non les conditions pour voter. Il sera en ligne prochainement, au plus tard le 17 décembre.

Pas la même liste !

La campagne de communication pour les élections provinciales a débuté mardi et elle se déploiera jusqu’au 31 décembre, date butoir pour les dépôts de dossier d’inscriptions. Le haut-commissariat incite d’abord les Calédoniens à vérifier auprès de leur mairie leur inscription.
Attention les listes pour les provinciales ne sont pas les mêmes que pour le référendum, les critères sont sensiblement différents. « Ce n’est pas parce qu’on a voté à une élection que l’on vote systématiquement à une autre » prévient Laurent Cabrera.

Par ailleurs, il n’y a pas d’inscription d’office ou automatique pour les provinciales. Seuls les jeunes qui vont avoir 18 ans jusqu’à la veille du scrutin (le 5 ou le 12 mai 2019) verront leurs dossiers préparés en mairie sous réserve évidemment qu’ils remplissent les conditions pour voter. Mais là encore mieux vaut vérifier. Les électeurs doivent satisfaire à l’un des critères suivants : Pour les personnes ayant atteint la majorité avant ou en 1998, on regardera s’ils remplissaient les conditions pour être inscrits sur les listes électorales de la consultation du 8 novembre 1998, ou s’ils sont inscrits sur le tableau annexe et domiciliés depuis dix ans en Nouvelle-Calédonie au moment de l’élection. Pour ceux qui ont atteint la majorité après 1998, il faut justifier de dix ans de domicile en Nouvelle-Calédonie en 1998, avoir un des parents remplissant les conditions pour être électeur au 8 novembre 1998 ou avoir un des parents inscrit au tableau annexe et justifiant d’une durée de dix ans en Nouvelle-Calédonie à la date de l’élection.

L’élément déterminant pour la liste provinciale est donc d’abord la date de naissance. Ensuite, l’inscription peut dépendre de la date d’arrivée sur le territoire. Si on est arrivé sur le territoire avant 1988 et qu’on y est resté, il n’y a normalement pas de difficulté pour être inscrit sur la liste. Si on est arrivé après 1998, on ne peut pas être inscrit. Et si on est arrivé sur le territoire entre 1988 et 1998, la situation sera analysée dans le détail.

À noter que les différentes listes électorales, sont mises à jour annuellement : la liste générale, la liste pour les provinciales et la liste pour le référendum (en considérant qu’il y en aura d’autres). Il est donc important de tout vérifier et de remplir les trois formulaires. Les commissions administratives vont se charger de la révision annuelle de la liste provinciale du 1er mars au 30 avril. La liste spéciale compte actuellement 167 678 inscrits, la liste référendaire 174 165 et la liste générale 210 105.

C.M.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market