Vote du budget supplémentaire

Le Congrès a adopté mardi 23 août le budget supplémentaire 2022 de la Nouvelle-Calédonie, qui s’élève à un peu plus de 12 milliards de francs. Cet ajustement au budget primitif prévoit 6,8 milliards de reversement et 5,3 milliards de répartition.

Il avait fait l’objet d’un vote unanime du gouvernement le 20 juillet, les non-indépendantistes demandant néanmoins un débat boulevard Vauban. Cette fois, il a été adopté par l’UNI, le FLNKS, l’Éveil océanien et l’Avenir en confiance. Les Loyalistes et Calédonie ensemble s’y sont opposés. Une configuration intéressante à une semaine de l’élection au Congrès.

Le FLNKS a évoqué un exercice prudent, responsable. Les indépendantistes défendent la nécessité de trouver des recettes supplémentaires, notamment par la pression fiscale pour combler les dépenses. Ils annoncent de nouveaux ajustements dans les prochaines semaines.

Le groupe Les Loyalistes a dénoncé une politique de « matraquage fiscal » et « l’attentisme glaçant » du gouvernement alors que « les entreprises et les ménages font face à une crise économique sans précédent ». Leurs amendements sur la création d’un tarif social de l’électricité, le subventionnement de l’Agence rurale pour aider les agriculteurs, l’augmentation des dépenses hospitalières pour favoriser les recrutements, ou encore le déblocage de fonds pour la rénovation des hôtels réquisitionnés dans le cadre de la crise sanitaire, n’ont pas été retenus. « Aucun plan de relance économique, de soutien au pouvoir d’achat, de maîtrise de la dépense publique ne se dessine », s’insurgent les Loyalistes.

Le Rassemblement a expliqué la position du groupe Avenir en confiance. Celui-ci a soutenu toutes ces demandes d’amendements sauf celle de porter le taux directeur des hôpitaux à 1,9 % (fixé à 0 %) qui « n’aurait eu pour seul effet d’augmenter la dette du Ruamm vis-à-vis des hôpitaux ». Et celle sur le financement de la rénovation des hôtels. Un litige est en cours entre le gouvernement et la province Sud sur la rénovation du Méridien utilisé pendant la crise Covid et le groupe préfère en attendre l’issue.

Le groupe explique avoir voté le budget supplémentaire conformément au vote unanime des membres du gouvernement, « en responsabilité et au nom de l’intérêt général, plutôt que de se perdre dans des polémiques démagogiques »…

C.M.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market