Une place pour la société civile

Des associations regroupées dans un mouvement « apolitique », nommé Nos voix pour l’avenir, militent pour que les citoyens soient représentés au sein des ateliers sur l’avenir institutionnel organisés par l’État et installés lors de la visite de Gérald Darmanin et Jean-François Carenco.

« La société civile n’est pas du tout représentée, même le Cese est nommé par les politiques », souligne Florent Perrin accompagné de Valérie Tiny, Casimir Nemebreux ou encore Éric Franceschini. Ils soulignent que beaucoup d’associations ont déjà travaillé sur des projets d’amélioration de la société et de son environnement, et qu’ils « ne veulent plus être dans l’attente des décisions prises par des élus qui n’ont plus leur confiance ».

Ils invitent les associations à les rejoindre (nosvoixpourlavenir@gmail.com).

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market