Malgré les avertissements de la Chine, Nancy Pelosi atterrit à Taïwan

Les rumeurs autour de la potentielle visite cette semaine de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, à Taïwan, s’est confirmée. Elle est arrivée mardi 2 août malgré la mise en garde de Pékin. La Chine avait prévenu que cette visite diplomatique pourrait entraîner une réponse militaire. Cet avertissement avait été émis lors d’un briefing régulier du ministère chinois des Affaires étrangères. Le porte-parole Zhao Lijian avait également déclaré qu’en raison du statut de Nancy Pelosi en tant que « numéro 3 du gouvernement américain », une visite à Taïwan aurait « un impact politique considérable ». Pékin considère l’île comme partie intégrante de son territoire et a immédiatement envoyé des avions militaires dans le détroit de Taiwan. Ce voyage, très critiqué par la Chine, intervient alors que la présidente de la Chambre des représentants a donné le coup d’envoi d’une tournée dans quatre pays asiatiques.

Cette visite à Taïwan « honore l’engagement inébranlable de l’Amérique à soutenir la vibrante démocratie taïwanaise », a déclaré Nancy Pelosi dans un communiqué, ajoutant que ce déplacement ne contredisait « en rien » la politique « d’une seule Chine » appliquée par Washington. Pékin a dénoncé la visite, la décrivant comme une « grave violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Chine ».

Photo : Nancy Pelosi doit se rendre en Malaisie, en Corée du Sud et au Japon. © SAUL LOEB / AFP

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market