La situation se dégrade encore en Polynésie Française

La Polynésie française ne cesse de compter ses morts. Entre 10 et 20 décès surviennent chaque jour pour un total de 436 depuis le début de la crise. Mercredi, 365 personnes étaient hospitalisées dont 15 en attente de soins intensifs et 47 en réanimation. À Tahiti, la nef de l’hôpital du Taaone est toujours exploitée. Un chapiteau a été dressé sur l’île de Raiatea dans le jardin de l’hôpital. Le taux d’incidence s’élève désormais à 3 000 cas actifs pour 100 000 habitants, un taux bien supérieur aux Antilles. Le taux de décès par jour serait 36 fois plus important que dans le reste de la France. Une centaine de soignants vont être acheminés depuis la Métropole cette semaine. L’état d’urgence a été prolongé et le confinement a été renforcé. Depuis Mayotte, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a parlé d’une « épidémie de non- vaccinés ». Selon les chiffres présentés par les épidémiologistes au 25 août, 86,4 % des personnes décédées n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet.

C.M.

©M.Leyral / AFP

Web Design BangladeshBangladesh Online Market