La Nouvelle-Zélande va lutter contre l’« éco-anxiété » chez les jeunes

Si l’écologie prend de plus en plus de place dans les cursus scolaires mondiaux, il semble que la Nouvelle-Zélande prenne de l’avance sur la question. Les établissements auront, cette année, accès à du matériel scientifique sur la crise climatique et plus typiquement, ils proposeront des outils pour apprendre à développer l’activisme écologique ou encore des discussions autour de  l’« éco-anxiété », grandissante chez les jeunes a rapporté The Gardian. Cet enseignement sera proposé aux élèves de 11 à 15 ans.

L’éco-anxiété ou « solastalgie » est un nouveau phénomène lié à l’angoisse du changement climatique. L’idée est de leur apprendre à transformer leurs angoisses à ce sujet en actions plutôt qu’en pensées négatives. Les professeurs ont fait état d’un réel besoin a expliqué James Shaw, ministre en charge des problèmes relatifs au changement climatique.  « Les enfants voient des choses à ce sujet tous les jours sur les réseaux sociaux et ce ne sont pas de bonnes nouvelles. L’impuissance qu’ils ressentent est extrêmement pénible ». 

L’Italie avait été le premier pays à inclure la crise climatique et le développement durable à l’école.

 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market