La France va renforcer ses capacités militaires

Sébastien Lecornu, désormais ministre des Armées, a confirmé, à Singapour, que la France – « attachée à la stabilité de la région » – renforcerait et moderniserait ses capacités militaires malgré la guerre en Ukraine.

« Il y a des craintes chez nos partenaires qui se demandent si cette crise pourrait nous détourner de l’Indo-Pacifique (…), il n’en est rien », a assuré le ministre. Six nouveaux patrouilleurs doivent être déployés dont deux cette année en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie. Et cinq avions de reconnaissance Falcon seront remplacés par des nouveaux modèles. Une mission de souveraineté, « Pégase 22 », est également programmée cette année avec le déploiement combiné de Rafale et d’avions de transport militaire A400M.

La stratégie régionale de la France avait été ébranlée par la rupture du contrat de sous-marins par l’Australie et la création d’une alliance stratégique entre les Anglo-Saxons. L’accord de compensation significatif entre Canberra et Naval Group pour 555 millions d’euros devrait permettre « d’ouvrir une nouvelle page dans notre relation bilatérale avec l’Australie et de regarder vers l’avant », selon Sébastien Lecornu. Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a également travaillé à assainir les relations entre les deux pays.

La France aimerait rejoindre l’organisation de défense ADMM qui rassemble les pays de l’Asean (Association des nations d’Asie du Sud-Est) et huit puissances de la région dont la Chine et les États-Unis.

 

C.M. avec AFP (© Roslan Rahman/AFP)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market