Des contrôles sur tout le territoire

Les forces de l’ordre, gendarmerie, police nationale et municipales, ont procédé à plus de 51 000 contrôles, dans toutes les provinces en une semaine, pour vérifier que les règles du confinement sont bien appliquées. 766 verbalisations ont été dressées à l’encontre d’automobilistes, de piétons ou de personnes n’ayant pas respecté l’interdiction de naviguer. Comme l’a bien résumé la commissaire déléguée de la province Sud, Florence Ghilbert-Bezard, lors du point presse de vendredi dernier, 27 mars, « le principe des attestations est bien compris, mais tout le monde a une bonne raison pour sortir ».

L’État a appelé chacun à respecter les règles en vigueur : ceux qui ne travaillent pas à l’extérieur ne peuvent sortir que pour des besoins élémentaires (courses groupées, rendez-vous médicaux, assistance aux personnes vulnérables…) et pour se dégourdir dans un périmètre d’un kilomètre, une fois par jour et pas plus d’une heure. Le vélo n’est autorisé que pour les enfants ou les adultes pour se rendre au travail. Les contrevenants doivent payer 15 000 francs d’amende sur place ou 89 500 francs si celle-ci est réglée plus tard. Les amendes montent à 179 000 francs pour une deuxième verbalisation dans un délai de quinze jours et 447 000 francs pour une troisième dans un délai d’un mois. À noter que dans plusieurs districts, des sanctions coutumières sont aussi appliquées pour le non-respect des règles.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market