Baisse historique de la population

L’Isee a publié son « Bilan démographique de la Nouvelle-Calédonie 2020-2021 ». Il fait état d’une diminution de la population avec moins de 270 000 habitants au 1er janvier 2022 (- 1 482 personnes par rapport à 2019).

Les années 2020-2021 ont accentué les tendances observées entre 2015 et 2019 avec un recul de la natalité et une augmentation de la mortalité, en plus de la poursuite du déficit migratoire marqué depuis 2014 (3 000 départs nets estimés en 2021, 2 800 en 2020).

Moins de 4 000 naissances ont été enregistrées sur ces deux années consécutives (3 990 et 3 930 ; soit – 3,7 % et -5,1 % par rapport à la moyenne
2015-2019), une première depuis 35 ans. La baisse des naissances observée depuis une dizaine d’années s’accentue notamment sous l’effet de ce déficit migratoire qui n’est « pas sans conséquence sur le nombre de femmes en âge de procréer » et de « la crise sanitaire et ses possibles incidences en termes de natalité ».

Parallèlement, le nombre de décès, quasi stable en 2020, a explosé en 2021 (+28 % par rapport à la moyenne 2015-2019) en raison de la première vague de décès dus au Covid. 1 983 personnes sont décédées l’année dernière contre 1 540 en 2020 et 1 550 par an en moyenne entre 2015 et 2019.

Le taux d’accroissement naturel (rapport naissance/décès) reste malgré tout excédentaire de 1 950 personnes. À noter enfin, une forte baisse des mariages : 498 et 567 ces deux dernières années, contre 900 environ tous les ans depuis 2005.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market