Refinancement de la dette papoue par la Chine : PNG fait machine arrière

Le Premier ministre de Papouasie Nouvelle-Guinée, James Marape, est revenu sur un communiqué publié par son cabinet, selon lequel il aurait demandé à Pékin, lors d’une réunion avec l’ambassadeur chinois, de refinancer la dette publique du pays évaluée à 27 milliards de kinas (848 milliards de francs). Il a fait savoir que le communiqué avait été publié sans son aval, et que l’information était fausse. Cette annonce a fait grand bruit dans la région, dans un contexte de lutte d’influence avec la Chine. Celle- ci détient déjà 7 % de la dette papoue et le refinancement intégral de la dette lui donnerait une influence considérable sur le pays. James Marape a dit discuter avec « nombre de partenaires bilatéraux pour obtenir des concessions financières à bas coût afin de mieux respirer », dont la Banque mondiale et la Banque de développement asiatique.

15 % du budget annuel papou passe dans le remboursement de sa dette. Un refinancement permettrait d’obtenir de meilleures conditions d’emprunt.

©Afp 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market