L’Australie ouvre la porte à des enfants de djihadistes

Comme la France, l’Australie est confrontée à la question du retour des familles de djihadistes encore retenues dans les camps de Syrie. Interpellé par la famille d’un combattant de l’État islamique de renom, Khaled Sharrouf, depuis décédé, le Premier ministre, Scott Morrison, a indiqué que ses trois orphelins et deux petits enfants pourraient rentrer, mais qu’il ne mettrait pas en danger ses équipes pour les assister dans des zones qui restent à risque. Le contact a néanmoins été établi avec le Comité international de la Croix- Rouge qui a accès au camp d’Al-Hol.

Khaled Sharrouf avait suscité l’effroi, en 2014, en postant une photo de l’un de ses fils exhibant la tête en décomposition d’un soldat syrien. D’origine libanaise, il avait été le premier Australien à être déchu de sa nationalité. Le garçon en question est décédé ainsi que son frère.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market