DNC.NC

Intoxications à la cantine

Une douzaine d’élèves de l’école primaire Henrich-Ohlen, à Païta, ont été malades, jeudi dernier, après un déjeuner à l’école. Une salade de carottes râpées étant à l’origine de cette intoxication alimentaire. Une vingtaine d’enfants de l’école François- Griselli, à Nouméa, ont présenté les mêmes symptômes le lendemain. Le Sivap de la Davar a été missionné pour procéder à des analyses. Les résultats, fait savoir le gouvernement, démontrent l’absence d’agents pathogènes classiques des toxi- infections alimentaires (Tiac) comme les salmonelles, listeria et autres Escherichia coli. Mais ils présentent un taux de bactéries élevé. Le problème viendrait de Sopli, qui a fourni les carottes sous vide, et non de Newrest. Des analyses supplémentaires sont en cours pour déterminer les bactéries qui seraient a priori du genre Pseudomonas. Les résultats sont attendus pour le milieu de semaine prochaine. Parents, associations, mairies montent au créneau pour demander plus de transparence et une prise de conscience de l’importance de la qualité des repas servis à nos enfants.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market