Vœux pieux

En ce mois de janvier et pour notre première édition de l’année, les vœux sont de rigueur. Notre rédaction a choisi de s’interroger sur ce que nous souhaitons pour la Nouvelle-Calédonie en 2023. Nous avons pensé aux difficultés financières des ménages qui vont en grandissant et que nous souhaiterions moins importantes.

Nous avons aussi pensé à la santé des populations qu’il conviendrait de ménager en bougeant et en mangeant mieux, tout en ayant un système moins déficitaire avec également un maillage correct de professionnels. La question climatique est également au cœur de nos préoccupations : celle immédiate après une période

La Niña compliquée pour nos producteurs et éleveurs, et à plus long terme avec la nécessaire adaptation aux effets du changement climatique qu’il faut attaquer urgemment. Nous avons aussi pensé au nickel et souhaité qu’une véritable stratégie tire le secteur vers le haut, et au bénéfice de la population.

Enfin, en matière politique et sociétale, ne serait-il pas temps d’entamer un véritable processus de réconciliation ?
Des chercheurs, des responsables d’association ou de culte y travaillent. Les politiques un peu moins, peut-être parce qu’elle les arrangerait moins. La culture est également un maillon essentiel de cohésion que l’on aimerait voir briller.

Des vœux pieux certes, mais somme toute réalisables. Évidemment, nous aurions pu aussi parler d’autres sujets qui nous tiennent à cœur : la lutte contre les violences intrafamiliales, contre l’insécurité routière, le moratoire sur les fonds marins, la jeunesse et le sport, la santé mentale…

Nous y reviendrons ! Au nom de la rédaction, bonne année à tous nos lecteurs.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market