Vie chère : « Le gouvernement a repris nos propositions »

Gilbert Tyuienon a proposé au reste du gouvernement des mesures pour « combattre l’inflation ». L’Association citoyenne est satisfaite du contenu, mais a crié son impatience mercredi 4 mai, 300 manifestants à l’appui.

« Les bennes relevées, vous savez ce que ça veut dire. » Florent Perrin était toujours « en colère », mercredi, lorsque son Association citoyenne de Nouvelle-Calédonie a mobilisé 300 personnes, dont des rouleurs et des transporteurs, sous les fenêtres du gouvernement, à Nouméa. « Ça fait cinq mois qu’on se mobilise et ce n’est que maintenant que M. Tyuienon commence à parler d’un plan d’action. »

Vendredi 29 avril, le membre du gouvernement chargé de la fiscalité a présenté une vingtaine de mesures destinées à « combattre l’inflation ». « On ne peut qu’être d’accord, estime Florent Perrin, puisque le gouvernement a repris beaucoup de nos propositions ! »

Baisse de taxes et prix réglementés

Parmi les mesures qui seront prochainement soumises à l’approbation de tous les membres du gouvernement, celles liées à « l’énergie » arrivent en premier : « remise à la pompe », « lissage de l’augmentation des prix dans le temps », « baisse des taxes », diminution du taux de marge des pétroliers, « affichage des prix des carburants imposé devant chaque station », etc… Ces actions pourraient être financées par la « suppression temporaire » de l’exonération de taxes pétrolières dont bénéficie le secteur du nickel, une mesure proposée dernièrement par l’Éveil océanien au Congrès sans la mention « temporaire », qui rapporterait cinq milliards de francs par an aux finances publiques.

Au chapitre « alimentaire », plusieurs mesures concernent les fruits et légumes : « encadrement temporaire » des prix des produits « les plus consommés », suppression « définitive, temporaire ou périodique » des restrictions aux importations, baisse des droits de douane, etc. « Maintenant, il faut se bouger », insiste Florent Perrin. « Un plein à 14 000 francs pour un pick-up, on n’a jamais vu ça. Et tout le reste va augmenter. Les gens n’en peuvent plus. »

Mercredi 4 mai, le gouvernement a annoncé qu’un consensus avait été trouvé sur plusieurs mesures, qui devraient être votées prochainement.

 

Gilles Caprais (© G.C.)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market