Verdict dimanche pour 22 communes

Les électeurs sont appelés aux urnes, dimanche, pour le second tour des élections municipales, aux circonstances inédites. 52,8 % des inscrits s’étaient déplacés au premier tour, le 15 mars, un faible taux de participation pour ce type de scrutin. On se souvient que la Grande Terre était progressivement passée en alerte 1 avec un temps déplorable en raison du passage de la dépression tropicale Gretel. Il y avait aussi une contestation du maintien de cette élection à l’échelle nationale, alors que l’épidémie de coronavirus déferlait sur l’Hexagone, et une hésitation locale, alors qu’on ne savait pas à quelle sauce on serait mangé. La France avait déjà annoncé le confinement pour le 17 mars, les écoles avaient reçu l’ordre de fermer le 16… Le 18 mars, en Nouvelle-Calédonie, nous déplorions nos deux premiers cas de coronavirus. Nous entrions en confinement le 24. Le deuxième tour, initialement prévu le 22 mars, n’avait donc pas pu se tenir.

Aujourd’hui, cette période semble bien loin. À une éternité tant il s’en est passé des choses ! Mais le Premier ministre a décidé de maintenir le processus démocratique (si l’on avait attendu davantage, il aurait fallu tout reprendre) et nous pourrons donc nous prononcer dans les 22 communes restantes avec, espérons-le, une large mobilisation.

Il n’est pas inutile de rappeler le rôle essentiel des communes en matière de logement, d’aménagement, d’organisation des déplacements, de distribution d’eau, d’assainissement, de traitement des déchets, de gestion des écoles et de leurs cantines, de développement économique, de sécurité … Bref, elles ont largement la main pour nous rendre la vie plus simple, agréable, dynamique et respectueuse. Le choix de ces élus est donc loin d’être anodin et à faire en connaissance de cause.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market