Usine du Sud, rien de nouveau du côté du FLNKS

Le FLNKS avec le collectif « Usine du Sud = usine pays » et l’Ican, Instance coutumière autochtone de négociation, ont invité la presse, mardi, pour faire un point sur la mobilisation contre le projet Prony Resources. Au final, les positions n’ont pas bougé.

Les acteurs présents ont réaffirmé leur position et montré toute leur détermination à poursuivre la mobilisation. Pierre-Chanel Tutugoro (FLNKS), Raphaël Mapou (Ican), Louis Kotra Uregei (MNSK, Mouvement nationaliste pour la souveraineté de Kanaky), Wassissi Konyi (DUS, Dynamique unitaire sud) et des représentants des habitants de Goro se sont exprimés. Ils demandent toujours le retrait de Trafigura et attendent la réponse de l’État après leur courrier, envoyé fin décembre. Sonia Backes et la province Sud ont été souvent évoquées dans les prises de parole. La présidente serait « responsable de cette situation où l’usine Vale est à deux doigts de la fermeture ». Le collectif « Usine du Sud = usine pays » a rappelé être favorable aux discussions si Trafigura et Antonin Beurrier se retirent.

Le dossier SLN a également été évoqué. Selon Pierre-Chanel Tutugoro « il n’y a aucun blocage sur les sites miniers ».

Il a aussi annoncé que la mission du groupe de contact menée par Gérard Larcher sera sur le territoire à la fin du mois, sans plus de détails. La création de cette mission avait été annoncée par le ministre des Outre- mer, Sébastien Lecornu, à la délégation, sénatoriale aux Outre-mer du Sénat.

D.P.@ cnc Yaté

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market