Urgence pour les agriculteurs

Le gouvernement n’a pas réussi, cette semaine, à désigner le successeur de Philippe Germain au secteur de l’agriculture, l’élevage et la pêche. Un poste qu’il avait renoncé à animer au mois d’août dernier, considérant qu’il ne pouvait agir sans avoir le contrôle de l’Agence rurale, confiée à Lionnel Brinon, de l’Avenir en confiance. Lundi, la candidature de Christopher Gyges, en charge notamment de l’économie, a été proposée. Elle a recueilli cinq voix favorables (Avenir en confiance et Éveil océanien) et quatre voix contre, celles des indépendantistes (moins la voix de Jean-Pierre Djaïwé, absent). Philippe Germain s’est abstenu. Les discussions doivent donc se poursuivre.

Et on ne peut que s’alarmer ! Voilà sept mois que les agriculteurs n’ont pas de véritable interlocuteur au gouvernement, alors qu’ils traversent une crise importante entre la sécheresse, et l’annonce de coupes budgétaires historiques pour 2020. Dos au mur, ils ont manifesté leur mécontentement, la semaine dernière, route des Artifices, et viennent de créer un conseil professionnel de l’agriculture.
Il est navrant de voir les querelles politiciennes prendre une nouvelle fois le dessus sur la bonne gestion du pays.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market