Une navette à Hienghène

La première navette fluviale de Hienghène a été inaugurée mardi matin par Daniel Goa, le maire de la commune, en présence de nombreux curieux prêts à tester ce moyen de locomotion pratique et original. Cette navette devrait également servir aux touristes qui souhaitent visiter la baie et se rendre sur les îlots.

V.G. Photos : Office du tourisme de Hienghène et Rolland Bouarat

 

Pour 150 francs le trajet, les habitants de Hienghène peuvent désormais se déplacer jusqu’au village en bateau sur la rivière. La première navette fluviale a été inaugurée mardi matin en présence de Daniel Goa, le maire, accompagné de plusieurs adjoints. Dès 5 h 30, les habitants de Werap ont embarqué à bord du Houléyo (napoléon en langue Fwâi), direction Ganem pour prendre de nouveaux passagers avant de rejoindre le village. Le bateau a ensuite desservi les tribus de Tanghene et Ouaré, des destinations plus compliquées d’accès à marée basse. Pour les gens qui n’ont pas de moyen de locomotion, comme s’est souvent le cas en tribu, la navette fluviale est une véritable révolution car elle leur permet de rejoindre facilement et à moindre coût le village. Elle sera disponible chaque mardi et le vendredi, les jours où la fréquentation du village est plus dense en raison du marché, de l’ouverture de plusieurs bureaux administratifs et de l’aide médicale. Le projet de navette fluviale a été initié il y a plusieurs années. Des pontons et des guérites en bois ont progressivement été construits dans les tribus en bordure de rivière. Cela représente un investissement total de plus de 7 millions de francs. C’est finalement sous la mandature de Daniel Goa, l’actuel maire de Hienghène, que la navette a été inaugurée.

 

 

14-Hienghene-Navette-6

Houléyo est un bateau de huit mètres avec deux moteurs de 150 chevaux, il peut embarquer 12 personnes à la fois. Son propriétaire, Bruno Bouaou, originaire de Lindéralique, a obtenu le marché communal et a investi plus de 16 millions de francs pour créer sa société, la SARL Daalik (qui signifie la mer). Ce projet, sur lequel il a travaillé depuis 2009, a obtenu le soutien de l’Institut calédonien de participation, d’Initiative Nouvelle-Calédonie et des provinces.

 

 

 

 

Désormais, les touristes vont pouvoir se rendre sur l’îlot en face du village (Hiengebat) intégré dans la zone inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Depuis plusieurs années, le club de plongée Babou Coté Océan organise également des randonnées palmées sur le sentier sous-marin de l’îlot Hienga situé à côté. C’est donc une offre touristique supplémentaire qui s’ouvre à Hienghène.

14-Hienghene-Navette-DSC_3608

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market