Une cacophonie !

La quatrième convocation des membres du 17e gouvernement s’est soldée par un nouvel échec mercredi. Pas de président à l’horizon ! Pire, les membres de l’UNI ont décidé de boycotter la séance. Trois sièges vides s’affichaient donc fièrement face au haut-commissaire, Laurent Prévost, qui a tout de même rappelé que le temps pressait, qu’il faudrait rapidement prendre des décisions d’importance qui dépasseront le cadre de la gestion des affaires courantes. Il sera néanmoins difficile, a-t-il concédé, de reconvoquer les membres avant le déplacement des élus à Paris. Cela veut dire que, sauf surprise, les indépendantistes ont raté l’occasion de présenter un chef du gouvernement indépendantiste face au président de la République. Ce sera donc Thierry Santa.

Cette mission pose généralement problème puisque le FLNKS a annoncé qu’il ne s’y rendrait pas, puis l’UC s’est finalement décidée à partir. Il faudrait peut-être que les indépendantistes accordent leurs violons, au moins publiquement. Car ces derniers temps, les contradictions sont quotidiennes et les justifications ou explications plus que légères. Même si l’on assure que tout va bien, que l’UC et le Palika sont en constant dialogue, il y a de quoi inquiéter l’électorat indépendantiste laissé pour compte, et finalement tous les Calédoniens.

L’argument de l’UC qui consiste à dire qu’il ne faut pas faire un « pataquès » de cette situation au gouvernement sous prétexte que les Loyalistes ont fait la même chose par le passé n’est pas recevable. Est- ce normal de sauter dans le vide parce que nos voisins l’ont fait avant nous ? Ils avaient d’ailleurs été unanimement critiqués à l’époque !

Il se dit aussi que tout repose sur le document du « oui » et du « non ». Le saint Graal doit enfin arriver ! Espérons qu’il convaincra plus que la restitution de la consultation de la société civile, également boudée. Celle-ci est effectivement discutable et elle ne nous aura pas appris beaucoup plus que nous ne savions déjà, mais elle a au moins le mérite d’engager une forme d’échange qui nous fait, décidément, de plus en plus défaut.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market