Une belle résistance

Une crise sanitaire d’ampleur avec 280 morts, un hôpital surchargé, des mesures contraignantes dont la fermeture des frontières qui aura finalement duré vingt mois, deux confinements, un couvre- feu, un troisième référendum binaire…. L’année 2021 était pour le moins porteuse de tensions, pour ne pas dire qu’elle était détestable. Mais dans l’adversité, les Calédoniens ont fait preuve de beaucoup de bon sens, d’intelligence et de calme, de quoi forcer l’admiration. La majorité des personnes ont fait ce qu’il fallait pour se faire vacciner même s’ils n’y sont pas allés de gaieté de cœur. Pour le bien de la société. Ils ont respecté le couvre-feu, l’éloignement de leurs proches, les conditions de travail particulièrement difficiles, les situations familiales compliquées.

Le corps social calédonien a aussi fait preuve d’une tenue exceptionnelle, le 12 décembre. « Quel pays résisterait aussi bien à trois référendums dont le vote est communautarisé ? », interrogeait à raison, il y a quelques jours, un élu loyaliste.

Le variant Omicron, qui s’est très probablement introduit sur le territoire, est une « nouvelle bataille » à mener et le premier trimestre sera probablement « très difficile », a prévenu le président du gouvernement Louis Mapou. Les autorités vont tenter de faire confiance à la population pour ces quelques jours de fêtes en espérant qu’elle fasse preuve, une nouvelle fois, de vigilance. Elle pourra à cette occasion se remémorer le chemin parcouru et se dire en cette fin d’année que, finalement, la Nouvelle-Calédonie ne s’en sort pas si mal.

Notez qu’il s’agit de notre dernière édition de l’année. Nous vous donnons rendez-vous en 2022. Toute la rédaction de DNC vous souhaite d’excellentes fêtes.

 

C.M.

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market