Une année de feu sous le signe du singe

Les communautés vietnamiennes et chinoises étaient à la fête, dimanche soir et lundi, pour l’entrée dans la nouvelle année lunaire du calendrier chinois. La fête du Têt, comme on l’appelle dans la communauté vietnamienne, a célébré l’année du singe de feu et si ce n’est pas une fête religieuse, bouddhistes et catholiques se sont associés à l’événement.

Chúc Mừng Năm Mới ou bonne année en vietnamien ! Le rendez-vous est désormais bien connu des Calédoniens. Entre mi-janvier et mi-février, les communautés vietnamiennes et chinoises du Caillou mettent les petits plats dans les grands afin de préparer l’arrivée de leur nouvelle année. Un événement dont la date change et qui correspond à l’entrée dans la nouvelle année lunaire et l’arrivée du printemps dans le calendrier chinois. Plus connue sous le nom de Têt (version courte en vietnamien de Têt Nguyên Dán pour fête du premier jour).

Cette fête n’est pas une fête religieuse mais est composée de nombreux rituels différents selon les communautés. Chez les Vietnamiens, il faut absolument procéder au nettoyage de la maison avant le jour « J » de manière à remettre les compteurs à zéro. Et pas question de balayer après la date au risque que la chance entrée avec le Têt finisse à la poubelle. C’est d’ailleurs le premier visiteur qui déterminera la bonne ou mauvaise de toute l’année. Autant dire que l’on y réfléchit à deux fois avant de rendre visite à ses amis. C’est d’ailleurs généralement la famille proche à qui l’on rend visite le premier jour avant de se rendre chez les amis les jours suivants. Mais qu’il s’agisse des amis ou de la famille, on procède aux échanges de bons en donnant aux plus jeunes les fameuses petites enveloppes rouges contenant de l’argent.

M.D.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market