Un premier test

Les triathlètes se retrouvent ce week-end à Nouméa pour le trophée Ozone, premier rendez-vous de la saison. Une épreuve à la carte ouverte à tous, où les concurrents pourront se jauger après la pause estivale.

Au programme du trophée Ozone, 600 m de natation samedi à la baie des citrons avec un départ à 8 heures. Du vélo, 16 km, le dimanche matin à 7 heures (carrefour à feux rue Charleroi, face à l’îlot artificiel) et un parcours de 4 km de course à pied l’après-midi, à 15 h 30 à la côte Blanche (école de voile, promenade Pierre-Vernier). « C’est un trophée où les concurrents peuvent choisir de s’inscrire à une, deux ou trois épreuves. C’est un triathlon dissocié où le sprint est favorisé, ce qui devrait avantager les plus jeunes et les vétérans, car les distances sont courtes et les temps de récupération longs, explique Éric Meunier, le président de la ligue de triathlon. Ce n’est pas un triathlon tactique, mais cela va déjà permettre aux coureurs de se jauger et de se remettre en jambes pour ceux qui ont fait une pause. »

Les favoris

Le trophée Ozone va déjà indiquer où les meilleurs se situent pour ce début de saison. Chez les hommes, il faudra compter sur Mathieu Szalamacha, médaillé de bronze en individuel et d’or par équipe lors des derniers Jeux du Pacifique. Il sera sûrement à la lutte avec Nathan Barberis, qui a terminé troisième de la traversée le week-end dernier, et avec le junior Paul Meriel. Il faudra sur ces distances surveiller également des « anciens », comme David Esposito. Chez les minimes, on attend Hugo Savignac, le jeune vainqueur de la traversée. Côté femmes, la victoire devrait se jouer entre Céline Hirzel, Charlotte Robin et Nathalie Viratelle. Catherine Grangeon pourrait créer la surprise.

C.Schoenholtzer

——————————————-

Natation : À 14 ans il remporte la traversée !

Du jamais vu en 22 éditions ! C’est un adolescent de 14 ans, Hugo Savignac, qui a remporté dimanche la traditionnelle traversée Anse-vata/île aux canards. Devant 519 autres nageurs, le jeune triathlète est sorti de l’eau en 22 minutes et 51 secondes. Un temps bien moindre que le record de l’épreuve, mais sur une distance raccourcie par l’organisation de 300 mètres en raison des conditions météorologiques. Hugo Savignac a raconté que son « objectif était de finir sur le podium, alors je me suis calé sur Charlotte Robin. » La triathlète qui a vu la victoire lui échapper prend la deuxième place et termine première féminine. Un troisième triathlète, Nathan Barberis, monte sur la troisième marche du podium de cette 22e édition de la traversée.

C. S.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market