Un premier bilan de la lutte contre le travail au noir

Le comité opérationnel territorial anti-fraude, qui s’occupe plus prosaïquement de la lutte contre le travail clandestin et les fraudes portant atteintes aux finances publiques, s’est réuni le 30 avril pour faire le point sur les actions réalisées six mois après sa création. Il regroupe le gouvernement, les services de l’État et la Cafat. En chiffres, cela donne cinq opérations de contrôle dans les secteurs de la restauration, du transport, du BTP et de la sécurité privée. Au total, 112 entreprises dont 18 travailleurs indépendants et 335 salariés ont été contrôlés. Le Cotaf relève 34 infractions portant sur le travail dissimulé et 14 manquements au Code de la sécurité intérieure réglementant les activités de sécurité privée. Deux projets de loi du pays sont en cours de préparation pour faire évoluer la réglementation visant à faciliter les échanges d’informations entre les administrations et mieux détecter ce type d’infractions.

M.D.

©Haut-commissariat 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market