Un panorama des tribus attendu depuis 25 ans

L’ISEE vient de mettre à jour le Panorama des tribus établi avec les données du dernier référendum de 2019. Il s’agit d’une des pages les plus consultées du site.

Le dernier Panorama des tribus datait de 1996. Cela faisait 25 ans qu’il n’avait pas été mis à jour. Et pourtant, c’est une des pages les plus consultées du site internet de l’ISEE. « Ce document est très regardé et apprécié, c’est un peu la référence pour qui s’intéresse à la population qui vit en tribu », introduit Olivier Fagnot, directeur de l’Institut de la statistique et des études économiques, qui vient de le rendre public. Il s’appuie sur les données issues du dernier référendum, en 2019.

Sur le site, le Panorama des tribus forme une arborescence. Une fiche synthèse, sorte de portrait statistique, est disponible pour chacune des trois provinces, des huit aires coutumières, des 61 districts et des 342 tribus. Avec, comme informations, la population (et son évolution depuis 1996) par âge et par genre, la langue parlée, le niveau de diplômes et d’activité, le nombre de ménages et leurs équipements, la taille moyenne des foyers ou encore le nombre de logements.

Une analyse à venir l’an prochain

Une évolution semblable à celle de la population calédonienne est constatée. Des habitants notamment plus diplômés et dont le nombre a tendance à décroître à certains endroits. « Il y a un mouvement de baisse de population. C’est le phénomène observé, il y a davantage de Kanak hors tribu qu’en tribu, indique Olivier Fagnot. Les caractéristiques sur la baisse de fécondité et le vieillissement se retrouvent également. »

Le travail de l’ISEE sur le sujet n’est pas terminé. L’institut travaille sur une cartographie interactive ainsi que sur l’analyse de ces données statistiques.

À voir sur le site www.isee.nc.

 

Anne-Claire Pophillat (© A.-C.P.)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market