Un grand séminaire de travail pour Les Loyalistes

Les Loyalistes seront ce samedi, 21 août, sur le champ de foire de Téné, à Bourail, dans le cadre d’un séminaire rassemblant des élus et l’ensemble des référents des comités locaux. Le rendez- vous marquera le lancement officiel de la campagne du Non.

Ce séminaire, organisé à Bourail, se doit de symboliser la campagne envisagée par Les Loyalistes pour le troisième référendum : une campagne de terrain, en Brousse et dans les Îles plutôt qu’à Nouméa, d’hyper proximité, plutôt que de grands meetings politiques (lire notre précédente édition à ce sujet).

Durant les prochains mois, elle réunira, on le sait, les Républicains calédoniens, le Rassemblement LR, Générations NC, le Mouvement populaire calédonien, Tous Calédoniens ou encore le Rassemblement national. Tous les référents des comités locaux sont conviés samedi pour un total de 200 à 250 personnes. Le rendez-vous n’est pas destiné au grand public. Et d’autres évènements seront « très prochainement » organisés avec l’autre partenaire non indépendantiste, Calédonie ensemble.

«Les voix du Non»

Le nom de la campagne, « Les voix du Non », sera officiellement dévoilé au cours de ce séminaire. Christopher Gyges, directeur de campagne, rappelle que celle-ci sera plus ouverte que les précédentes pour toucher les indécis et qu’elle insistera sur les différentes raisons de voter Non, « parce qu’on est viscéralement attaché à la France ou même parce que l’on pense que la Nouvelle-Calédonie n’est pas prête à l’indépendance même si l’on est au fond indépendantiste ».

Les logos de la campagne seront également présentés. Ils s’inscrivent dans cette même dynamique. « Ils symbolisent les différentes couleurs de la Nouvelle-Calédonie, le bleu blanc rouge français, le rouge gris calédonien et les couleurs kanak », est-il précisé.

Stratégie et formations

La journée débutera par une présentation de la stratégie de campagne, les personnes cibles, les messages, le maillage du territoire, l’organisation sur le terrain, avec du porte-à porte, de petites réunions.

12 ateliers sont ensuite prévus sur des thématiques issues du document de l’État sur les conséquences du Oui et du Non à l’indépendance.

Ces thématiques seront développées et expliquées aux référents et cet échange permettra de finaliser les fiches de vulgarisation qui serviront au grand public. La journée se poursuivra avec une formation sur les actions d’hyper proximité et sur les réseaux sociaux.

Contrairement aux deux précédentes campagnes, force est de constater que les façons de faire commencent à se ressembler entre loyalistes et indépendantistes. Reste à savoir s’ils occuperont les mêmes zones, là où se trouvent justement les indécis et les abstentionnistes…

C.M.

©archives DNC

Web Design BangladeshBangladesh Online Market