Thio face aux violences

Les habitants de Thio ont siégé lundi 29 août devant la mairie pour s’insurger contre la délinquance et soutenir l’un des leurs. Le 25 août, à Saint-Philippo, un conseiller municipal, qui tentait de récupérer le véhicule d’un ami volé ce jour-là, au terme d’une course-poursuite, tiré à deux reprises au fusil de calibre 12 sur ses occupants. Atteint dans le dos, le passager, recherché pour des faits similaires, a été admis au centre hospitalier. Légèrement blessé et en fuite, le conducteur âgé de 20 ans a été interpellé samedi 27 août. Il était connu pour des faits de vols et vols aggravés, avec pas moins de seize condamnations à son actif. Il a été incarcéré et jugé en comparution immédiate à deux ans et demi de prison mardi 30 août pour recel, deux autres faits de vols de véhicules commis à Dumbéa et Thio et un refus d’obtempérer.

Le conseiller municipal qui s’est rendu aux gendarmes a été mis en examen pour violence avec arme. Placé sous contrôle judiciaire, il ne peut paraître sur la commune, détenir ou porter une arme. Il encourt cinq ans de prison. Le procureur de la République, Yves Dupas, a indiqué que ce type d’agissement, qui « aurait pu conduire à une situation dramatique », ne peut caractériser une situation de légitime défense dans la mesure où l’auteur a fait usage de son arme sans être menacé. La mairie promet la création d’un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. La population entend se mobiliser pour mieux suivre les jeunes.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market