Thierry Santa veut une solution consensuelle

C’est avec sa casquette de président du Rassemblement-LR que le président du gouvernement, en charge des affaires courantes, s’est exprimé sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle- Calédonie. Pour lui, l’organisation d’une convention citoyenne est nécessaire pour aboutir à une solution consensuelle qui définira le cadre du troisième référendum.

Alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, voulait six mois utiles pour préparer le troisième référendum, Thierry Santa en a profité pour rappeler, sur les ondes de RRB, que « depuis toujours, le Rassemblement a affirmé que les référendums binaires n’apportaient rien ». Pour lui, « tout le monde constate que les deux premiers référendums qui se sont tenus n’ont apporté aucune solution à l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Bien au contraire, ils n’ont fait que diviser davantage la société calédonienne » et il en conclut qu’un troisième référendum binaire « ne résoudra rien, quel que soit le résultat. »

Un nouveau projet

Partant de cette idée, Thierry Santa pense qu’il faut aboutir à une « solution consensuelle », que les indépendantistes demandent ou non la tenue du troisième référendum. Pour cela, il faut « faire confiance à la population calédonienne en organisant une convention citoyenne ». Ceux qui y participeront n’auront qu’une seule chose en tête : « comment faire pour continuer tous ensemble à vivre en paix en Nouvelle-Calédonie. Chacun aura ses opinions, il y aura certainement des indépendantistes, des non-indépendantistes, mais je suis convaincu qu’en s’écoutant, en se parlant, en étant encadré par des professionnels qui font s’exprimer les gens, ils avanceront les uns vers les autres ».

Pour le président du Rassemblement-LR, les Calédoniens qui participeront à cette convention citoyenne « trouveront une solution qui sera quelque chose entre l’indépendance et la non-indépendance et qui permettra de sortir par le haut de l’impasse institutionnelle dans laquelle nous nous trouvons ». Ces propositions seront ensuite, selon Thierry Santa, mises sur la table du Comité des signataires pour envisager un troisième référendum sur une nouvelle solution consensuelle.

D.P.

©capture d’écran Rrb 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market