The Explorers : la Nouvelle-Calédonie aux yeux du monde

En tournage sur le territoire, Olivier Chiabodo et son équipe de The Explorers ont appris qu’ils avaient obtenu le titre de meilleure application de l’année sur Apple TV. De quoi faire bondir une notoriété grandissante. Les images de la Nouvelle-Calédonie voyageront à travers 170 pays…

Ces aventuriers modernes ont entrepris, en 2014, un inventaire de la planète en images de très haute définition (4 K et 8 K). Au gré des voyages, ils ont formé le plus grand catalogue au monde dans la plus haute qualité qui soit, 8 K, devant National Geographic. Puis le 7 novembre, l’équipe dirigée par Olivier Chiabodo, cofondateur de The Explorers et ancien animateur de TFI, a lancé son application, une plateforme de VoD, vidéos à la demande. Elle compte 200 000 abonnés et 500 nouveaux comptes sont créés toutes les heures. Il y en aura bientôt beaucoup plus puisque The Explorers a été désigné par le géant américain, meilleure application de l’année sur Apple TV, dimanche, à New York. L’appli est disponible en IOS ou Android et sur tous les écrans Samsung.

Prony

Une fenêtre sur le monde

The Explorers veut relancer l’idéal des grandes expéditions à l’ère du numérique. « On a toujours vécu les voyages, l’aventure par procuration, moi le premier quand j’étais jeune, avec Tintin. C’est une chance offerte de pouvoir découvrir le monde qui nous entoure », commente Olivier Chiabodo. La plateforme propose aux utilisateurs des photos, des vidéos, mais aussi des dessins des quatre coins de la planète. On trouve une partie gratuite avec des contenus courts et éducatifs et une partie payante à 2,99 euros par mois avec des documentaires. Elle sera disponible dans 170 pays en 17 langues, dès le mois de janvier.

Les usagers peuvent également partager leurs propres contenus et les meilleurs explorateurs amateurs ont même la possibilité de décrocher leur place pour participer à l’une des expéditions. Celles-ci sont organisées toutes les quatre à six semaines. The Explorers est soutenu par la Fondation Kering, de François- Henri Pinault. 12 millions ont été levés pour le lancement de la plateforme qui fonctionne sans publicité et The Explorers est propriétaire de 100 % des droits sur tous ses contenus. 10 % du chiffre d’affaires sont reversés à des programmes de conservation ou de sauvegarde de la biodiversité dans les pays visités, chaque utilisateur pouvant choisir la cause qu’il souhaite soutenir. The Explorers prend le parti d’essayer d’être positif sur le monde qui nous entoure « sans pour autant en cacher les blessures ». « On ne cherche pas à culpabiliser les gens, mais à les sensibiliser en montrant la beauté de la planète », précise Olivier Chiabodo.

Une opportunité exceptionnelle pour la Nouvelle-Calédonie

Ce prix décerné par Apple fera sans doute rapidement bondir la notoriété de The Explorers. Et par là même, de la Nouvelle- Calédonie. Les membres de The Explorers achèvent en effet un tournage de six semaines sur le territoire. Une vingtaine de personnes ont travaillé sur le projet, trois équipes terrestres, deux équipes sous-marines et une autre en hélicoptère. Parmi les lieux de tournage, le lac de Yaté, Port-Boisé, l’île des Pins, le phare Amédée, Voh, Hienghène, Lifou, Ouvéa, Tiga, Beautemps-Beaupré. Ils se sont intéressés, comme ailleurs, au patrimoine naturel et culturel, notamment culinaire. Ils ont été « subjugués » par la diversité du territoire et l’endémisme. « C’est cela qui est formidable ici. C’est varié et surprenant avec des choses qu’on ne voit pas ailleurs. C’est cette particularité que les Calédoniens doivent comprendre, valoriser, diffuser et sauvegarder. »

The Explorers repartira avec 120 heures de rush vidéo, 10 000 photos et 300 dessins de la Nouvelle-Calédonie. Les images seront éditées fin janvier et diffusées à travers le monde. La province Sud, qui a mis à disposition son hélicoptère, bénéficiera gracieusement d’une partie des images par le biais de son bureau des tournages et il en sera de même pour Nouvelle- Calédonie tourisme point Sud (NCTPS). Cela représente a priori une cinquantaine d’heures de rush vidéo et 5 000 photos pour promouvoir la destination.

Une opportunité en or, a estimé la présidente de la province Sud, Sonia Backes, désireuse de construire une image de marque à l’international « qui pourrait en particulier s’appuyer sur la biodiversité ». « Nous allons pouvoir diffuser ces images sur tous nos marchés cibles et pourquoi pas, aller chercher plus loin. Il y a un réel besoin de se faire connaître » a réagi de son côté Brieuc Frogier, à la tête de NCTPS. Le gouvernement s’est également réjoui de cette opportunité par la voix de Christopher Gyges, en charge de l’économie et de l’économie numérique. « Cette application permettra de faire rayonner le territoire. On est encore sur le tout nickel et nous avons besoin de nouveaux relais de croissance et la biodiversité en est un. Nous devons prendre ce virage vert. » L’aventure des explorateurs va se poursuivre les prochains mois en Indonésie, Namibie, Grèce, Afrique du Sud et Pérou… The Explorers veut collecter un maximum d’images et de contributions en préparation de la COP15 de la convention sur la biodiversité en Chine, fin 2020.

C.M. © The Explorers -Ben Thouard/ C.M.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market