Taxe sur le sucre : demande d’une seconde lecture

Le projet de loi instituant une taxe sur certains produits alimentaires contenant du sucre (boissons sucrées et lactées, glaces et sorbets, confiseries, chocolat, sauces, biscuits secs transformés, produits de boulangerie et pâtisserie, sucre brut) a été adopté mardi 21 novembre au Congrès par les élus indé- pendantistes et Calédonie ensemble.

Deux semaines plus tard, lundi 4 décembre, les 19 membres de l’intergroupe Loyalistes et du Rassemblement ont déposé une demande de seconde lecture du texte au secréta- riat général. C’est la deuxième fois qu’ils formulent une telle demande après celle sur le projet de loi réformant le Ruamm.