Taïwan cristallise les tensions entre Pékin et Washington

La visite diplomatique à Taïwan de Nancy Pelosi, présidente américaine de la Chambre des représentants, a provoqué la colère de l’empire du Milieu. Pékin, qui a toujours considéré ce territoire comme l’une de ses provinces, a réagi en suspendant une série de discussions et de coopérations sino-américaines, notamment sur le changement climatique et la défense. L’armée chinoise a également entamé autour de Taïwan les plus impressionnants exercices militaires de son histoire. Et Taipei a mené un exercice d’artillerie à balles réelles simulant la défense de l’île face à une invasion.

Dans ce contexte, en visite aux Tonga le 6 août, Wendy Sherman, secrétaire d’Etat adjointe, a annoncé que le président Joe Biden accueillerait les dirigeants des îles du Pacifique à la Maison-Blanche en septembre pour « une occasion historique » de dialogue. Dans la région, les Îles Salomon ont signé en avril un accord de sécurité avec Pékin qui inquiète les États-Unis et leurs alliés. Le détail de l’accord n’a pas été rendu public mais, selon un projet qui avait fuité, il autoriserait des déploiements maritimes chinois dans ces îles. La Chine, comme les Îles Salomon, ont démenti tout projet de base militaire chinoise.

E.B., B.B. 

© Sam Yeh / AFP

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market