Stabilité ?

Les langues se délient sur les récentes « maladresses » du gouvernement national en matière calédonienne. Dans différents bords politiques, on reconnaît ouvertement que l’annulation des rendez-vous, le départ de la ministre des outre-mer et la nomination d’une Calédonienne au gouvernement sont autant d’inélégances, qui ne peuvent mener à la sérénité.
Et on entend aussi beaucoup d’élus de toutes sensibilités prôner le besoin de stabilité dans les institutions locales.
Le gouvernement est à nouveau susceptible de tomber en août et le congrès devra désigner son bureau prochainement. S’il serait bon qu’il y ait un équilibre entre loyalistes et indépendantistes, au gouvernement en tout cas, nombre de « ministres » veulent rester en poste et continuer à travailler.
À chaque changement d’exécutif, les incidences pour les filières sont désastreuses. Nous l’avons vu dans ce numéro en ce qui concerne l’audiovisuel mais il en est de même dans tous les secteurs. À force d’instabilité politique, on fait du sur place. Il fut un temps, où avoir une visibilité sur plusieurs années était la norme. Et l’on avançait…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market