Soutien aux mal logés

Alors que l’ensemble des partis sont focalisés sur la crise sanitaire et la crise institutionnelle, le Mouvement des Océaniens indépendantistes (MOI) et le collectif de soutien aux mal-logés ont organisé une conférence de presse pour interpeller les Calédoniens, et surtout les collectivités, sur la situation dans les squats. Arnaud Chollet-Leakava, du MOI, demande ainsi « à la province Sud et au FSH l’accession à la propriété, à l’eau, à l’électricité et à des routes correctes pour les 10 000 personnes vivant dans des cabanes à Nouméa et dans le Grand Nouméa ». Une intervention qui lui a permis de rappeler que « les Kanak originaires de la province Nord ou des Îles qui vivent en province Sud ne sont pas des expatriés, ils sont chez eux ».

Les représentants du MOI et du collectif ont rappelé que les 98 familles du squat du Caillou bleu n’avaient, par exemple, plus d’eau courante en raison de leurs dettes envers la Calédonienne des eaux qui se montent à plus de 12 millions de francs et qu’ils proposent d’échelonner leurs remboursements sur les six prochaines années.

D.P.

©capture d’écran Caledonia 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market