Sébastien Lecornu arrive en Nouvelle-Calédonie vendredi

Sébastien Lecornu effectue un déplacement sur le territoire à l’occasion du troisième référendum de dimanche 12 décembre, il doit arriver vendredi. Il sera donc présent le jour du scrutin. C’est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui l’a annoncé lors du compte-rendu du conseil des ministres du mercredi 8 décembre. « Le ministre des Outre-mer se rendra d’ailleurs sur place à cette occasion dans les prochains jours et nous faisons tout pour que le vote se déroule dans les meilleures conditions possibles. Le Conseil d’État a d’ailleurs validé sa tenue. »

Le porte-parole a insisté sur l’après référendum. « Quel que soit le résultat du vote, nous serons concentrés sur la réussite du jour d’après, parce qu’il y aura un jour d’après quel que soit le résultat du vote. »

Gabriel Attal a également rappelé que l’État a décidé de maintenir la date du référendum au 12 décembre en raison d’une « situation sanitaire qui s’améliore et en concertation avec les autorités locales », ajoutant, comme l’a déclaré Sébastien Lecornu à plusieurs reprises, que « seule la situation sanitaire aurait pu conduire à ce que le référendum soit repoussé ».

Les indépendantistes s’opposent aux discussions

Dans un communiqué envoyé ce jeudi matin aux rédaction, le Comité stratégique indépendantiste de non-participation (CSINP) considère cette visite « malvenue ». Pour eux, elle « constitue un énième acte de mépris et une ultime provocation vis-à-vis du mouvement indépendantiste et des forces vives du Pays au vu de la tenue du scrutin illégitime de ce dimanche 12 décembre ». En conséquence, le FLNKS et les Nationalistes indiquent qu’ils s’opposent à toutes discussions et à de quelconques rencontres avec le ministre avant les élections présidentielles.

 

A.-C.P. (© Archives DNC/A.-C.P.)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market