Sauvés ?

L’entente entre indépendantistes pour la désignation d’un président au gouvernement a été confirmée en ce début de semaine. Cinq mois après la chute du 16e gouvernement, il semble que l’UC et l’UNI souhaitent en effet passer la première avec l’UNI à la tête du gouvernement et l’UC au Congrès. Il ne resterait plus qu’à répartir les secteurs. Les Calédoniens, qui attendent néanmoins la convocation du haut-commissaire et l’élection pour y croire vraiment, s’étaient quasiment résignés à cette situation ubuesque.

Désormais les indépendantistes veulent aller vite et faire preuve de « réactivité ». Pour régler la situation des comptes sociaux, retravailler le budget de l’État, faire évoluer la gestion de la crise du Covid-19, qui arrive en bout de course, et préparer le dernier référendum de l’Accord de Nouméa… Il y a du pain sur la planche.

Les Calédoniens, qui sont décidemment bien conciliants, ont quand même osé une grève mercredi. Il aura fallu arriver au bout du bout du système de santé pour secouer le cocotier. Il serait temps de régler cette affaire, une fois pour toutes. Autre preuve que les choses avancent désormais de toutes parts, l’État publiera très prochainement le fameux document sur le «oui» et le «non», revisité après les discussions de Paris. Il sera distribué au monde économique, dans les tribus, etc. et téléchargeable par tous. Le Comité des signataires en revanche, devra attendre pour se réunir, probablement après l’été, en raison de la gestion de la crise du Covid en Métropole.

L’État, entre-temps, prépare déjà la venue de ses délégations pour le référendum et les derniers arbitrages sont effectués sur le volume et la nature des renforts militaires. Restera ensuite la campagne à mener et nous y serons…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market