Robin et Boucher, patrons du Tour

Après sept jours de compétition le long de la côte Ouest et dans le Grand Nouméa, Charlotte Robin remporte l’édition 2020 d’Au Tour d’Elles sans surprise. Plus inattendue, la victoire d’Arnaud Boucher chez les garçons.

Charlotte Robin, comme d’habitude

Faut-il vraiment s’étonner de voir Charlotte Robin au sommet du classement général du Tour cycliste féminin ? Elle qui semble réussir tout ce qu’elle entreprend lorsqu’il s’agit de franchir une ligne d’arrivée, de sortir de l’eau en tête ou désormais, de franchir un col à vélo… On connaissait Charlotte Robin, championne des longues distances dans les bassins de natation et en eau libre, médaillée d’or en triathlon au Jeux du Pacifique, elle a obtenu, avec Au Tour d’Elles, le titre de patronne du cyclisme calédonien. Dans le détail, son maillot ne souffre d’aucune contestation avec quatre victoires en sept étapes. Seulement le contre-la-montre du prologue, la 4e étape à Farino et la 6e au Mont- Dore, remportés respectivement par Manon Brasseur, Céline Hirzel et Nathalie Viratelle, lui ont échappé. C’est d’ailleurs Hirzel qui a été la seule à faire un peu d’ombre à Robin en lui volant, le temps d’une étape, le maillot rose, lors de sa victoire. Mais la force de Charlotte Robin aura aussi été son équipe et notamment sa lieutenante Nathalie Viratelle, très costaude sur la dizaine, et qui prend la quatrième place du général, derrière Céline Hirzel et Manon Brasseur.

Arnaud Boucher, la victoire de l’expérience

Avoir participé six fois au Tour de Nouvelle- Calédonie, ça aide. Et cette expérience, acquise au fil des ans par Arnaud Boucher, aura été précieuse lors de ce Tour Cyclo du Caillou. Alors que David Schavits domine habituellement les courses lors de la saison et avait déjà eu l’honneur de porter un maillot jaune en 2018, lors du Tour Air France, il termine troisième du général après une victoire sur le prologue, le chrono étant sa spécialité. Il a été un peu plus discret ensuite. Contrairement à Arnaud Boucher, qui a toujours été aux avant-postes, tout au long de la compétition. Avec deux victoires d’étape, à Bourail et à Farino. De quoi le mettre définitivement à l’abri de son coéquipier Ben Beukels, qui termine deuxième.

Le Tour Cyclo du Caillou, un succès populaire

Si Au Tour d’Elles est un rendez-vous installé dans le calendrier depuis quelques années, en parallèle du Tour Air France de Nouvelle- Calédonie, ce n’est pas le cas du Tour Cyclo du Caillou. Il s’agit d’une compétition créée pour pallier l’annulation du Tour, disparu du calendrier cette année à cause de la crise du coronavirus. Un rassemblement qui s’est voulu le plus large possible, avec des épreuves accessibles à tous, des étapes à la carte ou sur des versions raccourcies. Pour faciliter le tout, les étapes se sont déroulées entre le Grand Nouméa et Poya, toujours sur la côte Ouest, et pendant les vacances. Une recette qui a fait mouche avec un total de 170 coureurs présents au moins sur une des étapes, garçons et filles confondus.


LE TABLEAU D’HONNEUR

Au Tour d’Elles

Général : Charlotte Robin

Montagne : Céline Hirzel

Sprint : Charlotte Robin

Cyclo Tour

Général : Arnaud Boucher

Seniors : Arnaud Boucher

Master 1 : David Schavits

Master 2 : Rémy Tiedez

Master 3 : Miguel Rousseau

Short Race : Guillaume Jobard

Minimes : Hervé Salaün

Handisport : Pierre Fairbank

Équipe : ECV/ASPTT

A.B.

©M.D.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market