[RETRO 2022] Une année animée

Reprise du tourisme, grands travaux, baisse de la population, malaise dans la santé, fin des mesures Covid… 2022 a été marquée par de nombreux évènements.

LE TOURISME REPART

Si le retour des touristes a été timide après la réouverture des frontières (12 210 au 2e trimestre), il s’est renforcé au 3e trimestre avec 24 600 touristes, soit « 68 % de son niveau prépandémique », d’après les derniers chiffres de l’Institut de la statistique et des études économiques.

Aircalin a ouvert la liaison aérienne Nouméa-Singapour le 1er juillet, et les paquebots ont retrouvé les eaux calédoniennes.

Les 1 900 passagers du Pacific Explorer, de la compagnie australienne P&O Cruises, ont été les premiers à fouler le quai nouméen, le 4 octobre, depuis l’interruption des croisières en mars 2020. Les navires poursuivent leur route jusqu’à Lifou mais pas pour l’île des Pins, qui s’interroge toujours sur la présence de ces bateaux jugés démesurés dans ses baies.

« UNE BAISSE HISTORIQUE DE LA POPULATION »

Dans son bilan démographique 2020-2021, l’Isee note le recul de la natalité (moins de 4 000 naissances par an pour la première fois depuis 35 ans) et l’augmentation de la mortalité en raison du Covid.

Le déficit du solde migratoire se poursuit (près de 6 000 départs estimés sur les deux années). La population diminue et devrait tomber sous la barre de 270 000 personnes au 1er janvier 2022, une « baisse historique ».

DES CHANTIERS NOTABLES

L’aménagement de l’anse Vata, voulu par la maire Sonia Lagarde afin de « ne pas voir la plage et la route disparaître », a suscité des oppositions. 2,2 milliards de francs sont destinés à la réalisation, entre autres, d’un mur de soutènement, d’une promenade et de brise-lames dans la baie.

À Lifou, le nouvel aérogare de Wanaham a été inauguré fin octobre. Les travaux ont représenté un budget de plus d’1,6 milliard de francs. Il « sera en mesure de traiter des escales internationales ponctuelles », indique le gouvernement, gestionnaire du site, alors que le Wadra Bay, hôtel 5 étoiles, doit ouvrir prochainement.

À Ouvéa, la livraison de la réfection du pont de Mouli, un investissement de 2,7 milliards de francs, est attendue au 1er trimestre 2023. À Païta, le réaménagement de l’échangeur Nord est engagé pour plus d’un an de travaux et 1,2 milliard de francs.

ILS NOUS ONT QUITTÉS

L’enfant de la Vallée-du-Tir, né en 1931, est décédé mercredi 7 juin, à 90 ans. Jean Lèques a signé les Accords, présidé l’Assemblée territoriale et le 1er gouvernement en 1999 et, surtout, été le maire de Nouméa de 1986  à 2014. « Fifils » a également été membre du Comité des sages. Un homme rassembleur et de conviction.

Figure indépendantiste, Déwé Gorodey est partie le 14 août, à 73 ans. Originaire de Ponérihouen, son engagement s’inscrit d’abord aux Foulards rouges puis au Palika, qu’elle participe à fonder. Enseignante de français puis professeure à l’UNC, elle œuvre à l’émancipation des femmes. Écrivaine, elle est un pilier de la littérature calédonienne, auteure du premier roman kanak.

Louis Kotra Uregei s’en est allé le 20 octobre, à 71 ans. Le fondateur de l’Union syndicale des travailleurs kanak et des exploités (USTKE) et chef d’entreprise a également été élu de la province des Îles et du Congrès. LKU a créé le Parti travailliste en 2007, jugeant le FLNKS trop modéré.
Le sculpteur Jean-Philippe Tjibaou est parti début juin, à 48 ans. Ce militant indépendantiste était un artiste dévoué à la diffusion du savoir-faire traditionnel kanak.

La santé malade 

Delphine Mayeur / Hans Lucas via AFP

La pénurie de professionnels s’est aggravée. Certaines spécialités sont davantage touchées : cardiologues, gastro-entérologues, ophtalmologues…

Les raisons sont multiples : manque de médecins en Métropole, départs à la retraite, instabilité politique, insécurité, éloignement, des conditions d’exercice qui n’attirent pas, absence d’évolution du statut de praticien hospitalier…

En mai, le collectif Santé NC alerte les pouvoirs publics dans une tribune et appelle à la refonte du secteur. Les professionnels expriment leur inquiétude à plusieurs reprises, lors notamment de mouvements de grève.

En décembre, le gouvernement propose un projet de loi pour lever les conditions de nationalité à l’embauche de personnels de santé. La province Sud annonce des mesures incitatives, dont le versement de six millions de francs pour un engagement d’au moins trois ans dans les zones ciblées et une participation aux gardes.

2022 a également vu la suppression de l’obligation vaccinale en février et la fin des mesures anti-Covid en juin.

ET AUSSI …

Wolbachia se déploie au Mont-Dore et à Dumbéa en janvier et février.

Accident tragique au Trou bleu à Yaté, en février. Deux femmes et une fillette sont emportées après un lâcher d’eau du barrage.

Réouverture de la RT1 au niveau du col de Katiramona à Païta en mars, un an après l’éboulement lié au passage
de Lucas.

Inauguration du GR Nassirah-Ouipoin en avril : 34 km, 2 700 m de dénivelé positif et 3 étapes.

Ouverture du don du sang aux homosexuels en mai.

Déménagement du gouvernement dans l’immeuble Le Lys rouge, en juillet.

Anne-Claire Pophillat

©E.B. 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market